4 pays publient des données sur l’exposition au tabagisme passif

Les quatre pays européens (Fédération de Russie, Pologne, Turquie et Ukraine) participant à l’enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes ont publié leurs conclusions, ce qui met un terme à la première phase de cette étude dans l’ensemble des 14 pays y prenant part au niveau mondial.

Selon les principales conclusions, l’exposition des non-fumeurs au tabagisme passif atteint un niveau alarmant dans le secteur de l’hôtellerie, de la restauration et des cafés ainsi que sur le lieu de travail et à domicile. Les politiques encourageant les populations à bannir volontairement la cigarette de chez eux permettraient de réduire de manière significative l’exposition des enfants et des adultes non fumeurs au tabagisme passif (bien que les politiques volontaires visant à interdire la consommation de tabac sur les lieux publics se soient avérées extrêmement inefficaces). L’enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes vise à générer des estimations nationales et locales sur des thèmes tels que l’exposition des adultes au tabagisme passif, des données particulièrement utiles pour les responsables politiques.

Les droits des non-fumeurs

Les 46 pays de la Région européenne de l’OMS ayant ratifié la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, ainsi que l’Union européenne, « reconnaissent qu’il n’existe aucun seuil de sécurité en matière d’exposition à la fumée de tabac ». Les études scientifiques ont démontré catégoriquement que cette fumée provoque des maladies, des invalidités et des décès.

Selon des estimations, dans la Région européenne de l’OMS, le tabagisme passif était à l’origine de 172 300 décès prématurés et de la perte de plus de 1,4 million d’années de vie corrigées de l’incapacité (AVCI) en 2004. L’exposition au tabagisme passif à domicile ou sur le lieu de travail augmente le risque de maladies cardiaques de plus de 20 % et de cancer du poumon de 20 à 30 % chez les non-fumeurs. Seuls quatre pays de la Région, à savoir la Grèce, l’Irlande, le Royaume-Uni et la Turquie, ont adopté une législation complète en matière de lutte antitabac, bien que ces lois ne soient pas encore appliquées de manière rigoureuse partout.

L’exposition au tabagisme passif diffère amplement entre les six Régions de l’OMS et dans chaque Région. Par exemple, elle varie de 4 à 7 % chez les hommes et de 9 à 11 % chez les femmes dans la Région africaine à 35 à 66 % et 32 à 66 %, respectivement, dans la Région européenne.

Une analyse réalisée récemment permet de comparer les trois sous-régions de l’OMS/Europe. Les pourcentages d’exposition au tabagisme passif chez les adultes sont sensiblement inférieurs dans la sous-région A, qui comprend la plupart des pays de l’Union européenne. Bien que l’on observe une tendance similaire en ce qui concerne les enfants (sur la base des conclusions de l’enquête mondiale sur le tabagisme chez les jeunes), les différences ne sont pas aussi importantes que celles observées chez les adultes. Dans les trois sous-régions, les pourcentages d’exposition pour les hommes, les femmes et les enfants sont les suivants :

  • A – 35 %, 32 % et 51 %
  • B – 52 %, 54 % et 56 %
  • C – 66 %, 66 % et 61 %.

L’analyse met aussi en évidence de nettes inégalités selon le sexe et l’âge en ce qui concerne la charge de morbidité imputable au tabagisme passif. Les femmes sont les principales victimes de la mortalité due à cette cause, alors que les enfants sont les plus touchés en termes de morbidité et de qualité de vie : dans le monde, 61 % du total des AVCI perdues concernent les enfants.

Pays de la sous-région A : Allemagne, Andorre, Autriche, Belgique, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Israël, Italie, Luxembourg, Malte, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni, Saint-Marin, Slovénie, Suède et Suisse.

Pays de la sous-région B : Albanie, Arménie, Azerbaïdjan, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, ex-République yougoslave de Macédoine, Géorgie, Kirghizistan, Monténégro, Ouzbékistan, Pologne, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Tadjikistan, Turkménistan et Turquie.

Pays de la sous-région C : Bélarus, Estonie, Fédération de Russie, Hongrie, Kazakhstan, Lettonie, Lituanie, République de Moldova et Ukraine.