Ukraine : adoption de messages graphiques d’avertissement sur les produits du tabac

Le 30 mars 2011, le ministère ukrainien de la Santé a annoncé l’adoption de messages graphiques d’avertissement sur les produits du tabac. Ces nouvelles dispositions entreront en vigueur le 30 septembre 2012.

Les mises en garde sanitaires associant texte et images sont l’un des moyens les plus rentables de sensibiliser le public aux dangers du tabagisme pour la santé et de réduire la consommation de tabac. En tant que partie à la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, l’Ukraine a promis de mettre en œuvre une série de mesures, notamment l’adoption de messages d’avertissement forts sur les produits du tabac.

L’Ukraine rejoint ainsi les 11 autres pays de la Région européenne de l’OMS qui utilisent ou ont approuvé l’utilisation de messages graphiques d’avertissement (Belgique, France, Lettonie, Lituanie, Malte, Norvège, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni, Suisse et Turquie). En outre, le Sénat du Kazakhstan a voté en faveur de l’utilisation de ces messages à la fin mars. Le président doit encore y donner son aval final.

Les textes d’avertissement ne sont pas suffisamment efficaces

L’industrie du tabac investit des millions de dollars dans la commercialisation de ses produits, et conçoit des paquets et des emballages attrayants en vue de séduire et de fidéliser les nouveaux consommateurs. Les messages graphiques qui illustrent les terribles effets du tabac sont plus visibles sur les paquets de cigarettes que les simples textes de mise en garde, et communiquent en outre les risques sanitaires à ceux qui ne savent pas lire. Ces messages provocateurs contrastent davantage avec le reste de l’emballage, sautent aux yeux des consommateurs et envoient par conséquent un signal clair.

Selon les conclusions de l’Enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes menée en Ukraine en 2010, 96,6 % des fumeurs actuels de cigarettes manufacturées ont remarqué les messages de mise en garde sanitaire sur les emballages au cours des 30 derniers jours. À cause du texte d’avertissement, 57,9 % d’entre eux ont envisagé d’arrêter de fumer. L’introduction de messages graphiques possède un énorme potentiel d’encourager les consommateurs à abandonner la cigarette et de réduire l’attrait du tabac à ceux qui n’ont pas encore commencé à fumer.