Déclaration du Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale (GACVS) au sujet du vaccin Pandemrix® et des cas de narcolepsie

L'Institut national finlandais pour la santé et la protection sociale a formulé une déclaration le 1er février 2011 faisant état d'une augmentation du risque de narcolepsie observée chez les enfants et les adolescents à qui l'on a administré le Pandemrix®, un vaccin adjuvanté contre la grippe pandémique H1N1 2009 et fabriqué par GlaxoSmithKline.

Le Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale de l’OMS (GACVS) a examiné les données le 4 février 2011. Dans une déclaration publiée le 8 février, le GACVS convient de la légitimité de mener une enquête plus approfondie sur la narcolepsie et l'administration du Pandemrix® et d'autres vaccins. Le GACVS fait néanmoins remarquer qu'aucun risque accru de narcolepsie n'a été précédemment observé en relation avec l'administration de vaccins.

Sur la base de l'évaluation des risques fournie par le GACVS, et étant donné que l'Agence européenne des médicaments, l'autorité chargée de la réglementation dans le cadre du processus de préqualification de l'OMS, n'a pris aucune mesure réglementaire à cet égard, l'OMS ne modifie pas sa position actuelle quant à l'utilisation des vaccins contre la grippe pandémique. Par conséquent, les pays doivent poursuivre leurs campagnes de vaccination contre la grippe pandémique H1N1 2009 chez les populations présentant un risque de maladie grave. Des vaccins monovalents, dont le Pandemrix®, doivent être administrés en cas de non disponibilité du vaccin saisonnier trivalent.

Le GACVS continuera à suivre de près la situation, et l'OMS fournira des informations actualisées une fois disponibles et après évaluation.