Poursuite des flambées épidémiques de rougeole en Europe : l'OMS préconise la vaccination

Les pays de la Région européenne de l'OMS continuent de lutter contre d'importantes flambées épidémiques de rougeole qui ne cessent de se propager d'un pays à l'autre et à d'autres régions du monde. 

L'Allemagne, le Danemark, l'ex-République yougoslave de Macédoine, la Norvège, les Pays-Bas, la Serbie et la Suisse ont observé des cas de rougeole en 2011. La Turquie a récemment signalé une flambée épidémique à Istanbul, en plus de cas liés à une flambée importante de rougeole survenue en 2010 en Bulgarie. En outre, de petites flambées épidémiques ont eu lieu en Fédération de Russie (Krasnoïarsk et Tomsk), associées à des cas observés en Ouzbékistan. La France affronte un défi de taille avec l'épidémie de rougeole qui sévit depuis 2008. Plus de 5000 cas y ont été signalés en 2010, et les données préliminaires de 2011 indiquent que cette tendance se poursuit, avec près de 1000 cas rien qu'en janvier. Ces épidémies ont provoqué des petites flambées dans d'autres pays, à la fois dans la Région et ailleurs.

Protégez-vous ainsi que les autres avant de partir

Le virus de la rougeole se transmet très facilement, et ces flambées épidémiques se poursuivront tant que la couverture vaccinale n'est pas totale ou tant que la vaccination n'a pas été réalisée à temps (selon le calendrier de vaccination systématique).

Le génotypage des flambées actuelles a été extrêmement utile dans la définition des sources d'importation et de la propagation du virus. L'OMS/Europe l'utilise également pour déterminer la nature des virus importés d'autres régions du monde et de ceux qui se propagent régulièrement en Europe. Il s'agit d'une démarche essentielle pour évaluer les progrès en vue de l'élimination de la maladie. L'analyse du génotype des flambées épidémiques confirme les informations mentionnées plus haut.

À l'occasion de la session annuelle du Comité régional de l'OMS pour l'Europe de Septembre 2010, les États membres ont adopté une résolution visant à renouveler leur engagement et à accélérer l'action en vue d'éliminer la rougeole et la rubéole et de prévenir le syndrome de rubéole congénitale dans la Région européenne d'ici à 2015. Les États membres ont donc clairement montré qu'ils comprennent l’importance de l’élimination, perçoivent la gravité des problèmes et sont conscients de la nécessité de redoubler d’efforts pour parvenir à une élimination. En adoptant cette résolution qui fixe la date d’échéance à 2015, les États membres et l'OMS/Europe ont tous accepté leur rôle, qui consiste à étendre la couverture vaccinale, à renforcer la surveillance et à sensibiliser à la vaccination jusqu’à ce que le virus indigène de la rougeole cesse de se propager dans la Région. Il est essentiel que les États Membres et l'OMS/Europe honorent cet engagement pour mettre fin à ces épidémies à la fois coûteuses et mortelles.

La rougeole

La rougeole est une maladie d'origine virale à la fois dangereuse et hautement infectieuse. Le premier symptôme est en général une forte fièvre qui commence environ 10 à 12 jours après l'exposition au virus, et dure 4 à 7 jours. Au stade initial peuvent apparaître un écoulement nasal, une toux accompagnée de taches blanchâtres à l'intérieur des joues ainsi qu'une conjonctivite (yeux rouges et larmoyants). Après plusieurs jours, des éruptions cutanées apparaissent habituellement sur le visage et le haut du cou. En l'espace d'environ trois jours, ces plaques continuent de s'étendre, pour ensuite atteindre les mains et les pieds. Ces éruptions durent 5 à 6 jours pour finalement disparaître. En moyenne, elles se produisent 14 jours après l'exposition au virus.

La plupart des décès liés à la rougeole sont imputables à des complications d'ailleurs plus fréquentes chez les enfants de moins de 5 ans et les adultes de plus de 20 ans. Les complications les plus graves dues à la maladie sont notamment la cécité, l'encéphalite, des diarrhées graves et la déshydratation qui s'ensuit, des infections auriculaires et des infections respiratoires graves comme la pneumonie. Jusqu'à 10% des cas de rougeole s'avèrent mortels chez les populations atteintes de niveaux élevés de malnutrition et ne pouvant recevoir des soins de santé adéquats.

La rougeole reste l'une des principales causes de décès chez les jeunes enfants dans le monde, malgré la disponibilité d'un vaccin sûr et efficace.

Mise à jour nécessaire de la vaccination

L’OMS/Europe accorde une priorité très élevée à l’éradication de la rougeole. Le Bureau régional prie instamment les pays de rester vigilants et de prendre des mesures de prévention et de lutte en temps voulu afin d'arrêter la propagation de la maladie de l'éliminer de leur territoire et de cesser d’exporter le virus à l’étranger. La Semaine annuelle européenne de la vaccination, prévue du 23 au 30 avril 2011, donne à la communauté, aux agents de santé, aux décideurs et à l'ensemble des intervenants et partenaires l'occasion de contribuer à la promotion de la vaccination.