Lancement de la Semaine européenne de la vaccination

WHO/Erik Luntang-Jensen

De droite à gauche, Son Altesse Royale la Princesse Mathilde de Belgique, Laurette Onkelinx, vice-Première ministre belge et ministre de la Santé publique, Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe. Photo : OMS/Erik Luntang-Jensen

À l’occasion du lancement de la Semaine européenne de la vaccination au niveau de la Région européenne de l’OMS le 26 avril 2011 à Bruxelles (Belgique), l’OMS/Europe, les organisations partenaires et plusieurs États membres ont réitéré leur engagement envers la vaccination, notamment envers la lutte contre les flambées de rougeole et l’élimination de cette maladie. Son Altesse Royale la Princesse Mathilde de Belgique a participé à cet événement en sa qualité de représentante spéciale de l’OMS/Europe pour la vaccination.

« En tant que mère de quatre jeunes enfants, je suis pleinement engagée sur le plan personnel [envers la vaccination] », a déclaré la princesse Mathilde. « Mais mon engagement en faveur de la sensibilisation à la vaccination s’étend bien au-delà de mon cercle familial. La vaccination est l’un des investissements les plus rentables qu’une société peut consentir dans le domaine de la santé. En effet, elle ne protège pas seulement les individus, mais aussi des communautés, des nations et des régions entières face aux maladies qui peuvent provoquer des problèmes de santé, des incapacités, voire même la mort. Mais nous ne devons pas oublier qu’en matière de prévention des maladies, la vaccination est la plus efficace quand elle est le fruit d’efforts communs ».

Travailler ensemble pour trouver des solutions

Toutes les déclarations prononcées lors du lancement étaient articulées autour d’un même thème, celui de l’échange d’expériences et de la collaboration pour trouver des solutions à la menace commune des maladies à prévention vaccinale. Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, a déclaré qu’« à ce moment crucial, nous devons faire en sorte que notre Région garde son rôle de chef de file en matière de vaccination au niveau mondial en renforçant et en accélérant les interventions communes. Aujourd’hui, nous célébrons nos résultats collectifs en matière de vaccination, et j’invite chacun d’entre nous à concentrer son dévouement et son engagement envers la réalisation de nos objectifs [collectifs de vaccination]. »

Laurette Onkelinx, vice-Première ministre belge et ministre de la Santé publique ; Steven Allen, directeur régional pour l’Europe centrale et orientale et la Communauté des États indépendants du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ; John Ryan, chef d’unité à la Direction générale de la santé et des consommateurs de la Commission européenne ; et le professeur Johan Giesecke, scientifique en chef au Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), ont également pris part à l’événement.

Après le lancement, les participants ont engagé un débat d’une heure autour d’une table ronde avec des représentants de quatre États membres de la Région européenne, à savoir l’Allemagne, la Belgique, la France et la Suisse. Cette discussion a porté sur les flambées épidémiques de rougeole survenant actuellement dans la partie occidentale de la Région. Elle a permis aux États membres de faire le point sur leurs plans stratégiques nationaux, de définir leurs mesures de lutte contre les flambées de rougeole et d’examiner leurs défis actuels pour que chaque enfant reçoive deux doses de vaccin antirougeoleux. Ce fut aussi l’occasion d’aborder la recherche de solutions communes en vue d’atteindre l’objectif d’élimination de la rougeole dans la Région d’ici à 2015.
Le lancement régional a marqué le début des activités de la Semaine européenne de la vaccination dans l’ensemble de la Région européenne. Cette année, 52 pays ont participé à l’initiative. « Je peux affirmer avec fierté que la Semaine européenne de la vaccination est devenue l’un des événements les plus visibles de la Région européenne dans le domaine de la santé publique », a déclaré Mme Jakab.