La vaccination protège la santé à toutes les étapes de la vie

WHO/M. Bring

Du 24 au 30 avril 2017, la Région européenne célèbre la Semaine européenne de la vaccination, une initiative annuelle qui fait prendre conscience de l’importance de la vaccination pour la santé et le bien-être. La campagne de cette année est placée sous le slogan « Les vaccins, ça marche ! » (#VaccinesWork), et les parties prenantes de tous les pays mettront en évidence l’importance et les bienfaits de la vaccination à chaque étape de la vie.

La directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, le docteur Zsuzsanna Jakab, effectuera une visite en Roumanie les 27 et 28 avril afin d’apporter un soutien et une visibilité de haut niveau aux efforts déployés dans le pays pour lutter contre une importante flambée de rougeole. Les principaux messages de la Semaine européenne de la vaccination seront diffusés dans les pays de la Région par le biais de campagnes d’information, d’interviews, de blogs, de tables rondes, de communiqués de presse, d’émissions de télévision, de conférences scientifiques et d’autres événements auxquels prendront souvent part des experts de la vaccination de l’OMS et d’organisations partenaires.

Cette initiative est célébrée chaque année en avril en collaboration avec d’autres Régions et le Siège de l’OMS dans le cadre de la Semaine mondiale de la vaccination. Dans la Région européenne, l’OMS apportera son soutien, avec de nombreux partenaires comme le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Initiative contre la rougeole et la rubéole et l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite, aux efforts déployés par les autorités nationales et la société civile en vue de sensibiliser le public et les responsables politiques.

La vaccination est essentielle à la réalisation des priorités en matière de développement

La vision du Plan d’action européen pour les vaccins, adopté en 2014 par les États membres, est celle d’une « Région européenne indemne de maladies à prévention vaccinale, au sein de laquelle tous les pays offrent un accès équitable à des vaccins et à des services de vaccination de haute qualité et sûrs, pour un prix abordable, et ce tout au long de l’existence ». L’élargissement de l’accès à la vaccination est aussi indispensable à l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD). La vaccination est l’une des pierres angulaires des services de soins de santé primaires performants et de la couverture sanitaire universelle, et est par conséquent essentielle à la réalisation de la cible 3.8 des ODD (Faire en sorte que chacun bénéficie d’une couverture sanitaire universelle... donnant accès à des vaccins sûrs, efficaces, de qualité et d’un coût abordable). La protection par la vaccination continuera de jouer un rôle important dans la réalisation des autres priorités en matière de santé, de la lutte contre l’hépatite virale à l’endiguement de la résistance aux antimicrobiens, en passant par l’éradication de la pauvreté, et la garantie de la qualité de l’éducation, de l’égalité entre les sexes et de la croissance économique.

Si de très nombreux progrès ont été accomplis à cet égard, en ce qui concerne notamment les efforts mis en œuvre en vue d’éliminer la rougeole et la rubéole dans la Région européenne, plusieurs grands défis demeurent. Les lacunes dans la couverture vaccinale ont entraîné, dans la Région européenne, des flambées de maladies évitables qui affectent les personnes de tous âges.

La vaccination des enfants

Tous les enfants méritent une chance égale de vivre en bonne santé, et la vaccination constitue l’une des premières étapes essentielles dans la réalisation de cet objectif. Les enfants de moins de 5 ans sont particulièrement exposés au risque de développer de graves complications, voire de décéder à la suite d’une maladie à prévention vaccinale. Les vaccins administrés dans le cadre des calendriers nationaux de vaccination systématique garantissent la meilleure protection possible aux enfants lorsqu’ils en ont le plus besoin. En empêchant la propagation des maladies, les enfants vaccinés contribuent également à la protection de leur entourage contre les maladies évitables, notamment leurs frères et leurs sœurs qui sont trop jeunes pour être vaccinés, les camarades de classe atteints de maladies ou d’affections particulières, et leurs grands-parents âgés.

Vacciner au-delà de l’enfance

La vaccination n’est pas seulement pour les enfants. Elle continue dans l’adolescence afin d’assurer une protection à très long terme. Le vaccin contre le papillomavirus humain, administré de préférence avant la première activité sexuelle, constitue la première étape de la prévention et de la lutte intégrées contre le cancer du col de l’utérus.

L’effet de certains vaccins s’estompant avec le temps, il s’avère par conséquent nécessaire d’administrer des doses de rappel à l’âge adulte pour assurer une protection tout au long de la vie, comme dans le cas du vaccin contre la diphtérie et le tétanos. Les calendriers de vaccination systématique se sont peu à peu enrichis de nouveaux vaccins, ce qui signifie que la majorité des adultes d’aujourd’hui n’ont pas reçu les vaccins actuellement disponibles quand ils étaient jeunes. La mise à jour des vaccins permet non seulement de protéger la personne vaccinée contre les maladies graves et potentiellement mortelles, mais aussi sa famille, ses amis et les autres personnes de son entourage.

Les agents de santé jouent un rôle primordial dans la promotion de la vaccination

Les agents de santé sont notamment encouragés à se faire entièrement vacciner et à communiquer les bienfaits de la vaccination aux parents et aux aidants. Comme ils sont spécialement exposés au risque de contracter des maladies contagieuses et de les transmettre à leurs patients, l’OMS leur conseille de mettre à jour leurs propres vaccins. En outre, l’opinion des prestataires de soins de santé à l’égard de la vaccination influe grandement sur la prise de décisions des patients et des parents.