La réunion des responsables européens des programmes de vaccination, un forum innovant pour l’échange d’idées et d’expériences

WHO/ Z. Bracanovic

Du 24 au 27 octobre 2017, plus de 170 responsables de programmes de vaccination venus de 43 États membres de la Région européenne de l’OMS ont convergé vers Budva (Monténégro) pour la réunion bisannuelle des responsables de programmes de vaccination organisée par l’OMS/Europe. L’objet de cette réunion était de maintenir la dynamique visant à réaliser les objectifs du Plan d’action européen pour les vaccins 2015-2020.

Les participants ont reçu des informations actualisées sur les travaux de l’OMS et de ses partenaires, ont communiqué à l’OMS et à leurs pairs des informations sur les progrès accomplis dans leur pays et ont pris connaissance des projets novateurs de l’OMS visant à relever les défis actuels. De nombreux sujets liés à la vaccination ont été abordés sous divers formats, pour garantir un maximum d’échanges et de discussions.

Des progrès accomplis grâce à un engagement à haut niveau

La Région a fait des progrès notables pour la réalisation des objectifs du plan d’action, notamment dans les domaines de l’élimination de la rougeole et de la rubéole, de la maîtrise de l’hépatite B et de la prise de décisions fondées. Toutefois, la progression est variable d’un pays à l’autre, et ces avancées restent fragiles.

Le docteur Kenan Hrapović, ministre de la Santé du Monténégro, a ouvert la réunion. Il a souligné que dans son pays, la couverture vaccinale avait diminué ces dernières années, jusqu’à atteindre moins de 50 % en 2016 – le niveau le plus bas de l’histoire de la vaccination au Monténégro. « Face à des statistiques si alarmantes, nous avons pris un certain nombre de mesures concrètes... Il est nécessaire d’amener les parents à prendre la bonne décision en leur fournissant des preuves solides », a déclaré le docteur Hrapović. « Notre objectif, au Monténégro, est de porter la couverture vaccinale à au moins 95 %. »

Le docteur Nedret Emiroglu, directrice de la Division des situations d’urgence sanitaire et des maladies transmissibles et directrice de la gestion des programmes à l’OMS/Europe, a remercié le Monténégro pour avoir accueilli cette importante réunion. Elle a souligné que « la vaccination est l’un des meilleurs investissements en matière de santé publique. Il y a suffisamment de données scientifiques, d’information, de connaissances et d’expérience. Il s’agit maintenant d’aller jusqu’au bout dans la mise en œuvre, et cela exige une volonté politique. »

Un programme et des formats variés

Le personnel technique de l’OMS a fait le point au sujet des progrès accomplis en matière d’élimination de la rougeole et de la rubéole, de l’endiguement du poliovirus et de la détermination des objectifs de lutte contre l’hépatite B. Les principaux thèmes de la discussion ont été les défis communs tels que les pénuries de vaccins, la réticence vis-à-vis de la vaccination et la réduction de la couverture vaccinale.

Afin d’illustrer l’importance d’une communication efficace, des acteurs ont été engagés pour simuler des conversations entre experts de la vaccination et personnes refusant à grands cris les vaccins. Des représentants de pays ont fait part de leurs expériences avec divers outils et initiatives de l’OMS, dont le « Guide to Tailoring Immunization Programmes » [Guide pour l’élaboration de programmes de vaccination adaptés], un nouveau guide pour la recherche sur les groupes cibles en préparation au lancement de nouveaux vaccins et de la Semaine européenne de la vaccination.

En ce qui concerne l’avenir, il a été demandé aux représentants des pays d’apporter leur concours à l’OMS/Europe pour formuler des conseils concernant la fourniture équitable de services de vaccination, une stratégie visant à assurer la viabilité financière des programmes de vaccination dans les pays à revenu intermédiaire et l’adoption d’une démarche « parcours de vie » en matière de vaccination.

Ce programme novateur a facilité l’échange d’informations et l’apprentissage par le biais de divers formats : présentations techniques, sessions de brassage d’idées en 5 minutes, séances de rencontre avec des experts, ateliers pour la notification de données, tables rondes, discussions de groupe et sondages en direct au moyen d’une application de téléphonie mobile.

Groupe consultatif technique européen d’experts en matière de vaccination (ETAGE)

La réunion des responsables de programmes de vaccination a été immédiatement suivie de la 17e réunion d’ETAGE, à laquelle les présidents des groupes consultatifs techniques nationaux pour la vaccination étaient conviés. Cette juxtaposition a facilité la circulation de l’information et le passage des participants d’une réunion à l’autre.

Les rapports des réunions des responsables de programmes de vaccination et d’ETAGE seront mis en ligne au cours des prochaines semaines.