Grâce à l’élargissement de la couverture vaccinale dans la Région européenne de l’OMS, moins d’enfants sont vulnérables aux maladies évitables par la vaccination

WHO/Malin Bring

Les taux de couverture de la plupart des vaccins systématiques administrés dans la Région ont augmenté en 2017 par rapport aux 3 années précédentes. Selon les nouvelles estimations de l’OMS et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), 90 % des enfants de la Région ont notamment reçu la deuxième dose nécessaire de vaccin à valence rougeole (MCV2) en 2017 conformément au calendrier national de vaccination systématique (contre 88 % en 2016), et 94 % des enfants ont reçu la troisième dose du vaccin diphtérie-tétanos-coqueluche (DTC3)(contre 92 % en 2016).

Ces niveaux de couverture, atteints grâce aux efforts concertés menés dans de nombreux pays, représentent une grande avancée en vue de garantir l’accès de chaque enfant aux vaccins qu’il mérite, au moment où il en a le plus besoin. Parmi les nombreuses initiatives mises en œuvre par les pays afin de relever les défis auxquels ils sont confrontés, il convient de mentionner les nouveaux cadres juridiques, les activités supplémentaires de vaccination, la formation spécialisée pour les agents de santé et le personnel des programmes de vaccination, le renforcement des achats et de la logistique, les services de vaccination adaptés et les campagnes de sensibilisation organisées pendant et après la Semaine européenne de la vaccination.

« L’élargissement de la couverture vaccinale dans la Région est vraiment la bienvenue, et témoigne clairement de l’engagement pris par nos États membres afin d’accorder la priorité à la vaccination », a déclaré le docteur Nedret Emiroglu, directrice de la Division des situations d’urgence sanitaire et des maladies transmissibles à l’OMS/Europe.

Avec un taux de couverture du MCV2 de 90 % en 2017, la Région européenne est l’une des Régions de l’OMS les plus performantes en matière de vaccination contre la rougeole (juste derrière la Région du Pacifique occidental). Si les taux enregistrés en 2017 constituent un pas important dans la bonne direction, la Région n’a pas encore réussi à éliminer les poches persistantes de vulnérabilité aux niveaux sous-nationaux, où l’immunité de la population varie.

Alors que l’OMS recommande de vacciner au moins 95 % de tous les enfants avec 2 doses de vaccin à valence rougeole dans toutes les régions ou dans tous les territoires sous-nationaux afin de parvenir à l’immunité collective, environ 550 000 enfants nés dans la Région n’ont pas reçu leur première dose prévue de ce vaccin en 2017.

En outre, la couverture du DTC3 de 94 % en 2017 a laissé environ 660 000 enfants sans protection contre ces maladies évitables. Les enfants qui ne reçoivent pas tous leurs vaccins systématiques à temps viennent accroître la population de personnes sensibles dans la Région, augmentant ainsi le risque d’épidémies.

« Il n’est pas nécessaire de chercher loin pour constater les conséquences d’une couverture vaccinale sous-optimale. De janvier à mai de cette année, la Région européenne a enregistré plus de 33 000 cas de rougeole et, ce qui est tragique, 32 décès », a expliqué le docteur Emiroglu. « Bien que nous ayons accompli d’importants progrès à cet égard, cette dynamique doit se poursuivre jusqu’à ce que nous concrétisions notre vision commune d’une Région exempte de maladies à prévention vaccinale. »

Élimination de la rougeole et de la rubéole

L’élimination de la rougeole et de la rubéole constitue l’un des objectifs régionaux fixés dans le Plan d’action européen pour les vaccins 2015-2020. Le nombre de pays évalués par la Commission régionale européenne de vérification de l’élimination de la rougeole et de la rubéole (CRV) comme ayant interrompu la transmission endémique de la rougeole et de la rubéole n’a cessé d’augmenter ces dernières années (42 et 37 respectivement pour 2016, les chiffres de 2017 étant en attente de la publication du rapport de la réunion du CRV de 2018). Toutefois, les flambées de rougeole sévissant actuellement dans plusieurs pays de la Région menacent ces progrès ainsi que la réalisation de l’objectif régional du Plan d’action européen pour les vaccins.

Estimations de la couverture vaccinale par l’OMS et l’UNICEF

L’OMS et l’UNICEF produisent conjointement des estimations de la couverture vaccinale nationale pour 194 États membres de l’OMS. Les estimations pour 2017 ont été publiées le 16 juillet 2018. Elles se basent sur les données officiellement communiquées à l’OMS et à l’UNICEF par les États membres, ainsi que sur les données figurant dans les publications et la littérature grise et, dans la mesure du possible, sur les résultats de consultations menées avec les experts locaux. Les données sur la couverture font l’objet d’un examen, et les estimations sont mises à jour annuellement.