Le système de santé turc est bien préparé aux crises

Ministry of Health, Turkey

From right: Mr Javier Menendez Bonilla, First Secretary, Head of Economic and Social Development Section, European Union Delegation to Turkey, Professor Recep Akdağ the Minister of Health of Turkey, Dr Maria Cristina Profili, WHO Representative in Turkey and Dr Gerald Rockenschaub, Regional Adviser, Disaster Preparedness and Response, WHO/ Europe

Le 24 mai 2011, lors d'une conférence de presse à laquelle ont assisté des représentants de l'OMS/Europe et de la Commission européenne (CE) à Ankara, le professeur Recep Akdag, ministre turc de la Santé, a annoncé la publication d'un nouveau rapport de l'OMS/Europe, « Assessment of health systems’ crisis preparedness: Turkey » (« Évaluation du degré de préparation des systèmes de santé aux crises : la Turquie »). Ce rapport a conclu que le système de santé turc était extrêmement bien préparé à affronter les crises, et que d'autres pays pourraient s'inspirer de son expérience. Des membres du personnel de l'OMS/Europe ont présenté les principales conclusions du rapport, rédigé dans le cadre d'un projet soutenu par la Direction générale de la santé et des consommateurs de la CE.

Ce document décrit les dispositions prises par la Turquie pour la gestion des crises, et notamment les capacités du système de santé. Il vise à étoffer les bases factuelles relatives aux meilleures pratiques en matière de préparation du système de santé aux crises et formule des recommandations. Bien que cette évaluation portait principalement sur la sphère nationale, elle a également tenu compte des capacités et de l'expérience de la Turquie en matière de soutien aux opérations de secours dans le cadre de plusieurs crises humanitaires internationales récentes.

Dans le cadre de la conférence de presse, qui a eu lieu à l'Hôpital Etlik pour la Formation et la Recherche, le ministère de la Santé a présenté une plate-forme logistique mobile d'urgence équipée de technologies et d'équipements de pointe, notamment un hôpital de campagne mobile pour les urgences, avec une infrastructure moderne de traitement et de diagnostic. Des ambulances spécialement équipées (pour le transport de patients souffrant de blessures multiples et de patients en surpoids ou handicapés, et la fourniture de soins néonatals) et des hélicoptères médicaux ont également été présentés. Un personnel formé aux urgences et des équipes de recherches et de secours ont montré leurs équipements.

La Turquie a mis au point son système de gestion des catastrophes et des urgences en s'inspirant des leçons du passé, notamment celles tirées du tremblement de terre dévastateur de 1999. Des investissements considérables ont été consentis pour améliorer les capacités de gestion des crises et la structure de coordination dans tout le pays.

En Turquie, le degré d'engagement politique en faveur de la préparation aux crises est élevé, et le système de santé national a acquis d'imposantes capacités à répondre aux urgences de santé aux niveaux national et international. Pour préparer le système de santé à réagir aux catastrophes, le ministère de la Santé a tenu compte des recommandations et de l'assistance technique de l'OMS.