Planification sanitaire des événements et manifestations de masse

Fotolia

Les rassemblements de masse, notamment les grandes manifestations sportives, ainsi que les événements politiques, religieux, culturels et artistiques, comme leur nom l'indique, attirent des foules importantes. Ils peuvent être le foyer de flambées épidémiques et d'autres problèmes de santé, promouvoir des produits peu sains et entraîner l'adoption de comportements néfastes pour la santé. Tout cela peut donc imposer des contraintes au système ainsi qu'aux ressources de santé publique des pays hôtes.

Un grand nombre d'événements et de manifestations de masse sont organisés dans la Région européenne de l'OMS en 2012, notamment le concours Eurovision de la chanson en Azerbaïdjan, le championnat européen de football de l'UEFA (EURO 2012) accueilli par la Pologne et l'Ukraine, et les jeux Olympiques et Paralympiques de Londres (Royaume-Uni).

En collaboration avec ses partenaires, l'OMS a formulé des recommandations à l'intention des personnes assistant à ces événements, et aide les autorités nationales dans leurs efforts de préparation. L'objectif est en fait d'empêcher tout risque de santé publique durant ces importantes manifestations internationales.

L'OMS et la Health Protection Agency (HPA) du Royaume-Uni ont coopéré afin d'émettre des conseils sanitaires aux médecins pour les équipes participant à l'EURO 2012 ou aux jeux Olympiques. Outre les recommandations sanitaires formulées par l'OMS/Europe à l'intention des supporters se rendant à l'EURO 2012 (voir ci-dessous), la HPA a également adressé des recommandations aux voyageurs se rendant à Londres pendant les jeux Olympiques.

Les défis posés par les rassemblements de masse

Les rassemblements de masse posent des défis complexes aux pouvoirs publics. En effet, l'arrivée d'un grand nombre de personnes, souvent originaires de différents pays et cultures, ainsi que les changements d'infrastructure nécessaires pour les accueillir, peuvent imposer de très lourdes contraintes aux services et systèmes de santé publique, et compromettre la capacité des pays à identifier les problèmes et à prendre les mesures qui s'imposent. Parmi ces défis, citons les suivants :

  • déplacements accrus en direction et en provenance du lieu des manifestations ou des différents sites où ces manifestations sont organisées ;
  • communication des risques aux participants originaires de divers pays ;
  • fonctionnement au maximum des systèmes de santé, le cas échéant pendant de longues périodes et en mode d'intervention rapide ;
  • mise en œuvre difficile des mesures sanitaires « normales » ;
  • visibilité et pression élevées, notamment pour les événements largement diffusés auprès du public ;
  • augmentation potentielle des comportements peu sains parmi les personnes assistant à de tels événements.

Les pays et les organisateurs doivent réaliser une évaluation rapide des risques encourus, planifier et renforcer les systèmes afin de déterminer les éventuelles menaces pour la santé publique, qu'elles soient d'origine naturelle ou humaine. Ils doivent prévenir et réduire autant que possible les urgences de santé publique et prendre les mesures nécessaires. De telles interventions peuvent aussi contribuer à renforcer la préparation des systèmes de santé aux situations de crise dans son ensemble (par l'adoption d'une approche tous risques pour la planification de la préparation) et soutiennent l'application du Règlement sanitaire international (RSI).

Les mesures prises lors de l'organisation de ces rassemblements de masse permettent de tirer parti des occasions et des opportunités que ces dernières représentent pour léguer un héritage précieux, à savoir un impact à la fois positif et durable sur les systèmes de santé publique. C'est en fait la pierre angulaire de la participation de l'OMS à de telles manifestations.

Le soutien de l'OMS

En préparant ces rassemblements de masse, les pays hôtes doivent assurer une coordination entre les secteurs et à différents niveaux, et avec d'autres pays et institutions internationales de la Région, telles que l'Union européenne et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).
Le soutien apporté aux pays par l'OMS/Europe prend le forme de recommandations et d'une aide technique en matière de protection et de planification de la santé, de prévention des maladies et de mesures d'alerte et d'interventions à mettre en œuvre lors des rassemblements de masse. Le soutien de l'OMS porte notamment sur les domaines suivants :

  • évaluation de l'ensemble des risques et interventions : normes appropriées pour l'évaluation et la surveillance des risques et mesures à prendre, y compris la gestion des flambées épidémiques, la lutte anti-infectieuse et la vaccination ;
  • hôpitaux et services médicaux d'urgence : plans de prise en charge d'un grand nombre de victimes ou de décès, plans de préparation aux situations d'urgence dans la communauté, également sur les lieux de la manifestation et autres sites concernés (comme les zones réservées aux fans et aux supporters) ;
  • capacités de laboratoire : mise en place des capacités de diagnostic adéquates (notamment les ressources humaines et les réactifs) et de procédures pour le transport ;
  • médecine du voyage : procédures afin de formuler et d'actualiser des conseils sanitaires et des recommandations à l'adresse des visiteurs sur la vaccination, la sécurité sanitaire des aliments et de l'eau, et afin de diffuser d'autres informations, notamment des numéros de téléphone d'urgence ;
  • promotion des comportements sains : activités avant et pendant les rassemblements de masse pour encourager, par exemple, l'activité physique, le sevrage tabagique et le recours aux pratiques sexuelles sans risques, et éviter l'excès d'alcool.

En outre, les pays doivent se préparer aux urgences de santé publique de portée internationale, comme stipulé dans le RSI. Ils doivent renforcer si besoin est les principales capacités, comme la gestion des points d'entrée et la surveillance des maladies.