Des cas de dengue sur l'île portugaise de Madère

Une flambée épidémique de dengue a été signalée au Portugal, avec 18 cas confirmés et 191 cas probables à la date du 10 octobre 2012.

Les autorités de santé publique du Portugal mettent en œuvre des mesures de lutte en vue de limiter le risque de transmission soutenue au niveau local, de réduire autant que possible l'impact sur la population affectée, et d'empêcher l'exportation de vecteurs infectés à partir de l'île.

À propos de la dengue

La dengue est transmise par la piqûre du moustique Aedes porteur de l’un des quatre virus de la dengue. Les symptômes apparaissent 3 à 14 jours après l'infection, et vont d’un syndrome fébrile bénin à une forte fièvre incapacitante avec éruption, céphalées intenses et douleurs rétro-orbitaires, musculaires et articulaires.

Conseils de santé publique relatifs à la flambée épidémique de dengue à Madère

L'OMS conseille aux personnes se rendant dans des régions où sévissent des flambées épidémiques de dengue de prendre des mesures de protection personnelle pendant la journée afin de réduire les piqûres de moustiques.

De retour des régions touchées, les voyageurs diagnostiqués avec la dengue doivent être signalés aux systèmes de surveillance.

En ce qui concerne cet événement, l'OMS ne recommande aucune restriction de voyage ou commerciale avec l'île de Madère.

Conseil de l’OMS aux États membres

L'OMS aide le ministère portugais de la Santé à formuler rapidement des recommandations supplémentaires en matière de lutte antivectorielle, la priorité étant accordée aux environnements portuaires.

L'OMS encourage les autorités de santé publique des régions géographiques avoisinantes et des autres États membres à évaluer le risque d'implantation d'une population de moustiques Aedes et d'introduction de la dengue sur leur territoire.