Une mission des Nations Unies en visite dans des camps de réfugiés syriens en Turquie

WHO

Les 4 et 5 décembre 2012, une mission sanitaire conjointe des Nations Unies s'est rendue dans le sud de la Turquie pour visiter quatre camps de réfugiés syriens. Photo : OMS

Les 4 et 5 décembre 2012, une mission sanitaire conjointe des Nations Unies s'est rendue dans le sud de la Turquie pour visiter quatre camps de réfugiés syriens fuyant le conflit en République arabe syrienne. La mission était menée par l'OMS et d'autres agences, avec le soutien de l'AFAD, la Présidence de la gestion des catastrophes et des situations d’urgence du premier ministre turc et du ministère turc de la Santé.

Outre l'OMS, d'autres partenaires des Nations Unies (le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP)) ainsi que des représentants de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) se sont joints à cette mission pour visiter quatre camps dans les provinces de Gaziantep, Karamanmaras et Osmaniye. L'équipe était accompagnée de représentants du ministère de la Santé, des autorités sanitaires provinciales et de l'administration locale.

Les agences des Nations Unies ont félicité le gouvernement turc pour l'ampleur des efforts déployés en vue d'aider la population syrienne. Elles ont commencé à élaborer des options possibles en vue de soutenir le gouvernement dans le cadre de projets communs.

Le gouvernement turc accueille actuellement plus de 132 000 citoyens syriens cherchant un refuge temporaire et logés dans 14 camps le long de la frontière entre la Turquie et la Syrie.

Les autorités turques fournissent un bon niveau de services à leurs invités syriens sous protection temporaire.

Les personnes réfugiés dans les camps, ainsi que le nombre estimé de 80 000 Syriens vivant dans des familles d'accueil ou par leurs propres moyens en Turquie, bénéficient du même accès gratuit aux services de soins primaires, secondaires et tertiaires, et des mêmes prestations de santé que les citoyens turcs. Les services d'urgence et de soins curatifs fournis directement dans les camps traitent la totalité des problèmes de santé, grâce à la présence de centres médicaux fonctionnant 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, et d'hôpitaux de campagne collaborant avec des hôpitaux d'orientation-recours aux niveaux local et provincial. En outre, le ministère de la Santé a élaboré des programmes de santé publique, et les préparatifs pour l'hiver sont en cours.

Le gouvernement turc prévoit de créer plusieurs nouveaux camps, comme davantage de Syriens devraient chercher refuge et protection en Turquie au cours de ces prochains mois, alors que se poursuit le conflit en République arabe syrienne.

La mission préparera un rapport conjoint et formulera des recommandations à l'adresse des autorités turques et des donateurs.