Inondations dans les Balkans : les fournitures d’urgence parviennent à destination

WHO/Miljana Grbic

Le personnel de l’OMS visite un refuge pour les personnes évacuées, à Belgrade (Serbie).

En Bosnie-Herzégovine, Croatie et Serbie, qui ont subi de graves inondations en mai dernier, le niveau de l’eau a baissé dans la plupart des régions, mais stagne encore dans d’autres. Le passage de la phase d’intervention à celle de la reconstruction est en cours : les familles rejoignent leurs habitations et commencent à les nettoyer et les remettre en état.

Plus de 50 établissements de soins ont été endommagés, et les services de santé ont été désorganisés. Les importants dégâts subis par les infrastructures perturbent l’approvisionnement en eau dans une grande partie des zones touchées par les inondations.

Bien qu’aucune flambée de maladie n’ait été notifiée au cours de la semaine dernière, les autorités sanitaires locales et nationales pratiquent une surveillance épidémiologique renforcée.

Le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe a mis sur pied une équipe d’intervention d’urgence pour soutenir les 3 pays.

Arrivée des fournitures d’urgence

Deux unités de purification et de stockage de l’eau sont à présent installées à Doboj et Odzak, 2 des zones les plus touchées de Bosnie-Herzégovine. Elles peuvent fournir jusqu’à 96 000 litres d’eau potable par jour, pour 4 800 personnes.

L’OMS a livré 5 kits sanitaires d’urgence interinstitutions contenant des médicaments et des fournitures couvrant les besoins sanitaires de 150 000 personnes pendant 1 mois : 2 pour la Bosnie-Herzégovine, 2 pour la Serbie et 1 pour la Croatie. Un kit de purification de l’eau et un autre pour la lutte contre les maladies diarrhéiques ont également été envoyés en Croatie ; la Serbie a reçu un kit de purification de l’eau. Ceux-ci ont été fournis avec le soutien financier de l’Italie, de la Fédération de Russie et de la Norvège.

Autres activités de l’OMS

Des experts de l’OMS – en préparation et interventions d’urgence, hygiène de l’environnement, eau et assainissement, dangers chimiques, sécurité sanitaire des aliments et maladies transmissibles – se trouvent dans les pays touchés par les inondations pour offrir leur appui aux autorités sanitaires locales et nationales.

Par ailleurs, 75 000 dépliants proposant des recommandations de santé publique ont été distribués en Croatie et en Serbie. L’OMS fournit également des recommandations techniques sur les mesures de lutte contre les moustiques dans les 3 pays, en collaboration avec le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

Les autorités publiques norvégiennes ont promis 5 millions de couronnes pour soutenir les activités de l’OMS en Serbie ; d’autres sources de financement sont cependant encore nécessaires.