Le Comité d’urgence du Règlement sanitaire international concernant la flambée de maladie à virus Ebola : éviter de créer des entraves inutiles aux voyages et au commerce internationaux

Le Comité d’urgence du Règlement sanitaire international (RSI) a unanimement considéré que la flambée de maladie à virus Ebola sévissant actuellement en Afrique de l’Ouest continue de constituer une urgence de santé publique de portée internationale. Il a passé en revue les recommandations temporaires précédemment émises et déclaré qu’elles devaient toutes rester en vigueur.

La 4e réunion du Comité d’urgence concernant la flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest, convoquée par le directeur général de l’OMS au titre du RSI 2005, s’est tenue le mardi 20 janvier 2015 avec les membres et les conseillers du Comité.

Contrôles de sortie

Le Comité a réitéré avec force la recommandation temporaire précédente concernant les contrôles de sortie, et souligné l’utilité de cette mesure en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Ces contrôles restent essentiels pour réduire autant que possible le risque d’exportation de cas d’Ebola.

Recommandations à tous les pays

Le Comité a réaffirmé qu’il faut éviter de créer des entraves inutiles aux voyages et au commerce internationaux, conformément à l’article 2 du RSI 2005. Il a noté que plus de 40 pays ont mis en place des mesures supplémentaires, comme la quarantaine pour les personnes de retour de voyage ou le refus d’entrée. Ces mesures entravent le recrutement de personnels internationaux et leur retour. Elles pénalisent également les populations locales en accentuant la stigmatisation et l’isolement et en perturbant les activités de subsistance et l’économie.