Flambée épidémique causée par ECEH : De nouveaux cas en Allemagne

Les cas de syndromes hémolytiques et urémiques (SHU) et d'infections par E. coli entérohémorragique (ECEH) se multiplient en Allemagne. Dix pays ont maintenant signalé des cas de maladie à l'OMS / Europe.

  • Au 31 mai 2011, neuf patients étaient décédés du SHU et six d'une infection par ECEH en Allemagne. Une personne était également décédée en Suède. Beaucoup de patients avaient été hospitalisés, dont plusieurs en soins intensifs, notamment en dialyse.
  • En Allemagne, le nombre de patients présentant un SHU et de la diarrhée avec émission de sang provoqués par des STEC est de 470, ce qui représente une augmentation de 97 cas par rapport à la veille. Il y a eu 1064 infections par ECEH, soit 268 cas de plus. Sur l'ensemble de l'Europe, 499 cas de SHU et 1115 cas d'infections à ECEH ont été signalés, soit 1614 au total.
  • Désormais, des cas ont également été notifiés dans les pays suivants : l’Autriche (SHU 0, ECEH 2), le Danemark (7, 7), l'Espagne (1, 0), la France (0,6), les Pays-Bas (4,4), la Norvège (0, 1), le Royaume-Uni (2, 1), la Suède (15, 28) et la Suisse (0, 2). Tous ces cas, sauf deux, concernent des personnes qui avaient récemment visité le nord de l'Allemagne ou, dans un cas, ont été en contact avec un visiteur du nord de l'Allemagne.
  • De nombreuses enquêtes se poursuivent pour déterminer la cause de l'épidémie, qui n'est pas encore clairement établie.
  • En conformité avec le Règlement sanitaire international (RSI), l'OMS tient les États membres informés des derniers événements et formule des recommandations à caractère technique pour la poursuite de l'enquête sur l'épidémie en cours. L'OMS ne recommande pas de restrictions des échanges commerciaux en raison de cette flambée épidémique.