Jeux olympiques : l'OMS aide l'Agence britannique de protection sanitaire à assurer la santé publique

WHO

Le docteur Ute Enderlein, experte à l'OMS/Europe (centre), examine les plans de surveillance avec les docteurs Brian McCloskey et Tina Endericks du Centre de coordination olympique. Photo : OMS

L'OMS fournit un appui technique à l'Agence britannique de protection sanitaire (HPA) afin de renforcer la surveillance et la lutte contre les maladies au cours de deux rassemblements de masse organisés prochainement au Royaume-Uni, à savoir les Jeux olympiques et paralympiques de Londres 2012.

La HPA a invité les experts de l'OMS à examiner les procédures mises en place pour la santé publique durant les Jeux, et à participer à l'évaluation des risques de santé publique pouvant se présenter pendant les manifestations sportives. Tout au long des Jeux, cinq experts de l'OMS, dont le docteur Ute Enderlein de l'OMS/Europe, seront incorporés à tour de rôle en tant que chargés de liaison au centre de coordination de la HPA pour les Jeux olympiques (OCC).

La HPA est un centre collaborateur de l'OMS pour les rassemblements de masse et les événements fortement médiatisés ou événements aux conséquences importantes. Cette agence est responsable de la santé publique durant toute la période des Jeux, y compris dans les domaines des médias et de la communication, de la surveillance nationale et internationale et de la réaction aux flambées épidémiques. Pendant les Jeux, elle assumera un rôle clé en veillant à protéger la santé des visiteurs et des participants contre les maladies infectieuses et les risques environnementaux. L'OMS soutient la HPA en :

  • mobilisant le réseau consultatif de l'OMS sur les rassemblements de masse afin de disposer d'une expertise et d'une expérience techniques pour gérer toute incertitude quant à la santé publique lors de rassemblements de masse ;
  • participant à l'évaluation des risques d'événements aigus de santé publique dans le cadre du Règlement sanitaire international ;
  • contribuant à donner un impact positif maximal aux investissements réalisés dans les capacités des systèmes de santé en préparation des Jeux.

Préparation, surveillance et intervention

L'OMS a travaillé en étroite collaboration avec la HPA en préparation des Jeux, évaluant l'état de préparation du système de santé anglais en cas de crise. Le rapport d'évaluation comprend des recommandations sur la meilleure façon d'accroître les capacités de l'Angleterre pour les rassemblements de masse et les événements extrêmes.

Quatre semaines avant l'inauguration officielle des Jeux olympiques de Londres, la HPA a renforcé son programme de surveillance des maladies et d'intervention ainsi que ses services de laboratoire. Le programme couvre l'ensemble du pays et vise à détecter, analyser et éliminer dès que possible les menaces pour la santé publique et l'hygiène de l'environnement avant, pendant et après les Jeux.

Plus de 10 000 athlètes participeront aux Jeux olympiques, dont le coup d'envoi sera donné le 27 juillet. 4200 athlètes prendront également part aux Jeux paralympiques à partir du 29 août. Il est prévu que 9 millions de billets seront vendus pour diverses activités sportives et culturelles à travers le pays.

Le docteur Enderlein a apporté sa participation au travail quotidien du système de surveillance et d'évaluation/gestion des risques de santé publique du centre de coordination de la HPA pour les Jeux olympiques. Avant, pendant et après les Jeux, la HPA recueille quotidiennement des informations sur la survenance de flambées de maladies transmissibles aiguës et d'autres menaces sur le plan de la santé publique et de l'hygiène de l'environnement. Ces données sont recueillies dans tout le pays et, pour la première fois, depuis l'intérieur du village olympique. Leur analyse constitue la base de rapports quotidiens sur la situation de la santé publique. Ceux-ci sont rédigés par l'OCC à l'intention du gouvernement britannique pour que ce dernier prenne des décisions, et sont diffusés auprès des experts de l'OMS et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Le docteur Brian McCloskey, chef de l'équipe de l'OCC et responsable de la HPA pour les Jeux olympiques de Londres 2012, a déclaré : « Ces nouveaux systèmes, plus performants, indiqueront les premiers signes de l'apparition de toute infection nouvelle dans la population et les hôpitaux, si le cas se produit. Nos experts analyseront quotidiennement les données de surveillance afin de recenser les problèmes importants pour la santé publique et susceptibles d'avoir des incidences sur les Jeux. Nous allons fournir des conseils d'experts aux cliniciens, au comité organisateur londonien des Jeux olympiques et paralympiques (LOCOG) et aux pouvoirs publics sur la façon d'intervenir en cas de menace pour la santé publique et de limiter cette dernière. »

Cette collaboration englobe d'autres activités, telles que :

  • la coordination du Programme international d'observateurs Londres 2012 pour les rassemblements de masse ;
  • la coordination et l'amélioration de l'outil de planification et d'évaluation en ligne de l'OMS pour la préparation aux rassemblements de masse durant les Jeux olympiques et paralympiques ;
  • une étude et une évaluation des systèmes d'informations géographiques et des ressources en matière de technologies de l'information et des communications dans le contexte des rassemblements de masse ;
  • la production d'un cours en ligne (« Introduction à la santé publique lors de rassemblements de masse ») et les premiers essais dans le cadre du Programme international d'observateurs Londres 2012.

Durant les Jeux de Londres 2012, la HPA, l'OMS et l'ECDC publieront conjointement un bulletin hebdomadaire sur leur site Web. L'OMS incorporera les enseignements tirés dans ses recommandations sur les préparatifs pour les rassemblements de masse ultérieurs.