L’OMS condamne les attaques massives contre 5 hôpitaux en Syrie

WHO Regional Office for the Eastern Mediterranean.

Entre le 13 et le 15 novembre 2016, des attaques ont eu lieu contre 5 hôpitaux en République arabe syrienne, à savoir 3 hôpitaux dans des zones rurales situées à l’ouest de la ville d’Alep et 2 hôpitaux à Idleb. Au moins 2 personnes auraient été tuées dans ces attaques, qui ont également fait 19 blessés, dont 6 membres du personnel médical.

Il est choquant de constater que de telles attaques contre le secteur de la santé syrien se multiplient et s’intensifient. En 2016, l’OMS et ses partenaires ont recensé 126 attaques de ce type en Syrie. Ces attaques ont fortement limité l’offre de services de santé dans le nord de la Syrie et sérieusement perturbé le transfert des patients gravement blessés ou malades.

L’OMS demande une fois de plus que toutes les parties au conflit respectent la sécurité et la neutralité des travailleurs de la santé, les établissements sanitaires et les fournitures médicales. Les circonstances des attaques indiquent que le secteur de la santé est délibérément ciblé dans le conflit syrien – il s’agit d’une violation flagrante du droit international, d’un tragique mépris de notre humanité commune.

Pour lire le texte intégral de la déclaration de l’Organisation mondiale de la santé, veuillez suivre le lien ci-dessous.