Zika : le passé, le présent et l’avenir

WHO

Où en sommes-nous 1 an après que l’OMS a déclaré le virus Zika « urgence de santé publique » ? La propagation internationale du virus s’est poursuivie, alors que la surveillance s’est améliorée. Sur les conseils de l’OMS, des approches innovantes de lutte contre les moustiques ont été mises à l’essai dans les pays. L’Organisation continuera d’émettre des recommandations quant aux interventions efficaces à mettre en œuvre pour combattre le virus Zika, et d’apporter son soutien aux familles, communautés et pays affectés par la maladie.

Le cap d’un an ayant été franchi, le docteur Nedret Emiroglu, directrice de la Division des situations d’urgence sanitaire et des maladies transmissibles à l’OMS/Europe, se penche sur l’action menée par le Bureau régional face à la flambée épidémique de Zika, du moment où le virus est devenu une urgence de santé publique de portée internationale jusqu’à aujourd’hui. « Nous n’avons pas relâché notre vigilance », explique-t-elle. « Nous continuons de collaborer étroitement avec les États membres sur la préparation au virus Zika et aux autres maladies transmises par les moustiques. Les pays ont besoin de recommandations claires et cohérentes en matière de santé publique. Le classement des pays en fonction du niveau de transmission du virus Zika aidera les dirigeants européens et mondiaux à évaluer le risque d’infection par le virus Zika dans la population locale comme chez les voyageurs, et à adapter les recommandations sanitaires en conséquence. »

Le docteur Emiroglu explique également comment l’OMS/Europe prévoit de faire face à la persistance du virus Zika et aux complications qu’il entraîne. Pour lire le texte intégral de sa déclaration, veuillez suivre le lien ci-dessous.