L’OMS exhorte à investir pour arrêter la progression de la rougeole en Europe

WHO/Malin Bring

Le tout premier Plan stratégique d’intervention de l’OMS en situation d’urgence contre la rougeole a été lancé aujourd’hui pour garantir un engagement financier afin d’arrêter la propagation de cette maladie grave et très contagieuse dans la Région européenne de l’OMS.

Entre août 2018 et juillet 2019, plus de 120 000 cas de rougeole ont été signalés, un chiffre supérieur au nombre total de cas enregistrés, depuis plus de 10 ans, pour une période de 12 mois dans la Région. Au cours de la même période, des cas ont été signalés par 48 des 53 pays de la Région.

À l’heure où la rougeole continue de sévir dans la Région, une réaction plus vigoureuse de la communauté internationale est nécessaire. En mai de cette année, l’OMS a classé les flambées de rougeole apparues dans toute la Région comme une situation d’urgence de niveau 2. Le Plan stratégique d’intervention qui vient d’être lancé prévoit un outil de mobilisation des ressources pour intervenir plus rapidement et de manière appropriée dans les pays touchés par la rougeole et les pays à risque, là où les investissements auront le plus d’impact.

Des mesures pour mettre fin aux flambées épidémiques, sauver des vies et éviter la reprise de la transmission

Les capacités actuelles de l’OMS et de nombreux pays européens ne sont pas suffisantes pour maîtriser les flambées épidémiques de rougeole et atteindre l’objectif régional d’élimination de cette maladie. Le Plan stratégique d’intervention représente un tournant pour de nombreux pays de la Région, qui doivent mettre fin à la transmission de la rougeole et renforcer leurs systèmes de santé pour prévenir les épidémies à l’avenir.

Ce plan couvre la période de septembre 2019 à décembre 2020 ; il sera revu et mis à jour au besoin. Des interventions sont prévues notamment pour maîtriser les flambées épidémiques, dispenser en toute sécurité des soins aux patients, susciter une participation accrue à haut niveau, augmenter la demande de vaccins et les faire mieux accepter, renforcer la préparation et l’atténuation des risques, et étudier la réaction opposée aux flambées épidémiques.

Les résultats obtenus grâce à ce plan complèteront et accéléreront les mesures prises dans la Région pour atteindre les objectifs d’élimination de la rougeole tels qu’ils sont définis dans le Plan d’action européen pour les vaccins.

La nécessité d’une intervention collective pour maîtriser de toute urgence les flambées de rougeole en Europe et dans le monde

Les interventions plus musclées de l’Europe face à l’urgence provoquée par la circulation de la rougeole sont une priorité, et contribuent aux efforts consentis à l’échelle mondiale pour éliminer cette maladie. Le Plan stratégique d’intervention tire parti de la vaste expérience de l’OMS – en matière d’épidémiologie, de surveillance des maladies, de sciences du comportement, de préparation et de communication en cas de crise, d’intervention d’urgence, de gestion clinique et de lutte contre les infections – pour la faire rayonner au niveau local en vue d’un impact stratégique.

Des interventions clés de l’OMS et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont la priorité et leur coût est chiffré sur la base de la situation actuelle. Toute une série d’autres partenaires uniront leurs forces pour la mise en œuvre de ce Plan stratégique d’intervention, dont le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), l’Alliance GAVI, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis, des institutions bilatérales de développement, les organismes des Nations Unies, des établissements universitaires, des centres collaborateurs de l’OMS, des associations professionnelles, des organisations non gouvernementales et la société civile.