Collaboration entre l’OMS et les partenaires de la santé dans le domaine de la communication sur les risques dans le nord de la Syrie

Suite à une récente flambée épidémique de choléra en Irak voisine, l'OMS et ses partenaires ont œuvré ensemble à la préparation et à la production de dizaines de milliers d'affiches et de dépliants en vue d'informer les populations du nord de la Syrie sur les risques de maladies diarrhéiques. La coordination et la collaboration entre les partenaires de la santé sont essentielles à la mise en place rapide et ponctuelle d'actions efficaces visant à relever les défis de la santé publique. Dans ce cas précis, cette coopération a permis la diffusion de 18 000 affiches et de 450 000 dépliants.

Lorsque la flambée de choléra s'est déclarée en septembre 2015 en Irak voisine, le Groupe de responsabilité sectorielle Santé, dirigé par l'OMS et composé de partenaires de la santé collaborant aux activités de préparation et d'intervention précoces dans le nord de la Syrie, a instauré un comité technique sur le choléra. Celui-ci a convenu de préparer des documents de communication sur les risques de santé publique en vue de sensibiliser davantage aux maladies diarrhéiques, notamment des informations sur les symptômes élémentaires, les mesures essentielles d'hygiène personnelle et le traitement. 

S'inspirant d'activités similaires réalisées dans le passé sous la direction de l'OMS et des documents produits sur la base de données factuelles, une équipe de l'OMS présente sur le terrain à Gaziantep a adapté ce matériel aux besoins de la population cible, en consultation étroite avec les partenaires locaux. L'équipe de l'OMS a ensuite affiné les messages sur la base des commentaires émis par plusieurs groupes de réflexion, puis élaboré et imprimé les documents. Le matériel de communication a ensuite été envoyé par l'OMS au nord de la Syrie, moyennant l'approche sectorielle logistique des Nations Unies en vue d'atteindre les ONG locales et internationales qui dispensent des services de santé dans les régions concernées. Ces ONG ont diffusé ce matériel au sein des populations à la fin de 2015. 

Un exemple de coordination avec les partenaires de la santé

En tant qu'agence chef de file du Groupe de responsabilité sectorielle Santé dans le nord de la Syrie, l'OMS coordonne les activités d'environ 50 organisations locales et internationales. Ce groupe travaille en étroite collaboration en vue d'harmoniser les efforts et d'utiliser efficacement les ressources disponibles dans le cadre des objectifs, priorités et stratégies convenus et ce, dans l'intérêt des populations touchées. 

Dans le nord de la Syrie, où le système de services de santé a été fortement ébranlé par le conflit sévissant actuellement dans le pays, les activités menées par le Groupe de responsabilité sectorielle Santé revêtent une importance capitale. Par exemple, outre la préparation d'un matériel de communication sur les risques, le comité technique du groupe sectoriel sur le choléra a défini les actions prioritaires, notamment les mécanismes de coordination, le renforcement des capacités et la planification d'urgence. L'OMS a apporté son soutien à ces activités sous la forme d'une assistance et d'une expertise techniques dans plusieurs domaines.