L’OMS dispense des soins de santé aux personnes déplacées dans le nord-ouest de la Syrie

SEMA (Syrian Expatriates Medical Association)

Afin de répondre aux besoins des personnes récemment déplacées dans le nord-ouest de la Syrie, l’OMS et ses partenaires ont déployé 8 cliniques mobiles et 5 unités chirurgicales depuis le début mai 2019. Les unités mobiles sont souvent la seule source de soins de santé pour les personnes qui n’ont plus accès aux services de santé habituels en raison du conflit sévissant dans la région.

En moyenne, chaque clinique mobile dispense entre 1500 et 1800 consultations par mois, et oriente les patients vers l’établissement de santé le plus proche si d’autres soins s’avèrent nécessaires. Les unités chirurgicales pratiquent une intervention et une stabilisation chirurgicales primaires avant de transférer les patients vers l’hôpital le plus proche.

Le nord-ouest de la Syrie reste l’une des régions les plus instables du pays et abrite une population d’environ 4 millions d’habitants, dont un grand nombre de personnes déplacées en provenance d’autres régions du pays. Rien qu’en mai 2019, et en raison de l’escalade récente du conflit dans le nord du gouvernorat de Hama et le sud du gouvernorat d’Idleb, on estime que 330 000 personnes supplémentaires ont été déplacées, principalement vers le nord du gouvernorat d’Idleb, près de la frontière turque. Des mesures doivent être prises sans attendre afin de venir en aide à toutes les personnes nécessitant des soins de santé de toute urgence.