Des données factuelles de l’OMS sous-tendent la nouvelle stratégie de l’UE sur l’adaptation au changement climatique

WHO/James Creswick

Launch of new European Union policy on climate change in Brussels, Belgium on 29 April 2013. Photo: WHO/James Creswick

Les principales conclusions du projet CEHAPIS (plan d’action et système d’information sur le climat, l’environnement et la santé) de l’OMS/Europe sous-tendent le volet santé de la nouvelle politique de l’Union européenne (UE) sur le changement climatique, d’ailleurs présentée aujourd’hui. La stratégie de l’UE, qui déterminera les mesures prises par les pays en matière de changement climatique, est accompagnée d’un document de travail des services de la Commission intitulé « Adaptation to climate change impacts on human, animal and plant health » (Adaptation aux effets du changement climatique sur la santé humaine, animale et végétale). Celui-ci s’inspire des données factuelles et des recommandations de l’OMS, ainsi que de « l’Engagement à agir » de la cinquième Conférence ministérielle sur l’environnement et la santé. La reconnaissance de la santé comme composante essentielle de l’adaptation au changement climatique se trouve ainsi davantage renforcée au niveau international, ainsi que la nécessité de mener des interventions à cet égard.

Le projet CEHAPIS est le résultat d’une initiative conjointe entre l’OMS/Europe et la Commission européenne en vue d’évaluer les risques sanitaires du changement climatique pour la population de l’UE, et de définir les options politiques afin d’agir sur ceux-ci.

Changement climatique et risques sanitaires

Les risques accrus de vagues de chaleur et d’épisodes de précipitations extrêmes, l’évolution de la répartition des maladies à transmission vectorielle, le développement des maladies d’origine alimentaire et hydrique et la pollution de l’air constituent les principales sources de préoccupations en Europe.

Les examens des bases factuelles et les consultations d’experts coordonnés par l’OMS ont permis de recenser trois tâches essentielles pour protéger la santé face au changement climatique dans l’UE :

  1. intégrer la santé dans les politiques d’atténuation du changement climatique et d’adaptation à celui-ci dans d’autres secteurs ;
  2. intégrer le changement climatique dans les politiques et interventions de santé publique ;
  3. accroître la sensibilisation au changement climatique et à la santé, ainsi que les informations utilisables (intelligence) à ce sujet.

Faisant référence aux données factuelles et aux domaines d’action, le document de travail des services de la Commission et la stratégie viennent compléter les activités menées par l’OMS/Europe afin de soutenir ses 53 États membres, dont les 27 pays de l’UE, dans leurs efforts visant à protéger la santé face au changement climatique. Le Cadre d’action régional européen, approuvé par les pays à l’occasion de la Cinquième Conférence ministérielle sur l’environnement et la santé de 2010, permet d’officialiser ces activités.