Lancement par l’OMS d’un nouvel outil visant à estimer les coûts sanitaires du changement climatique

Earth Negotiation Bulletin

Tool to estimate health costs of climate change launched at UNFCCC meeting in Bonn on 6 June 2013

L’OMS/Europe a élaboré un nouvel outil pour aider les États membres à estimer les coûts induits par l’impact sanitaire du changement climatique, et ceux liés aux mesures d’adaptation prises par divers secteurs pour protéger la santé. L’OMS a présenté l’outil dans le cadre d’une manifestation en marge de la conférence sur le changement climatique tenue à Bonn (Allemagne) le jeudi 6 juin 2013, et au cours de laquelle une table ronde a été organisée sur le thème de ces coûts.

Les États membres, les citoyens ou les groupes de défense peuvent utiliser l’outil pour effectuer des estimations de base des coûts économiques des effets sanitaires du changement climatique, ainsi que des coûts et des avantages des mesures d’adaptation visant à réduire autant que possible cet impact. En particulier, il peut aider à renforcer les arguments en faveur de l’adaptation en matière de santé là où les mesures en matière d’adaptation au changement climatique viennent à peine d’être prises.

Les coûts économiques des mesures d’adaptation au changement climatique

Le secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a estimé que, d’ici 2030, un montant annuel de 73 milliards de dollars des États-Unis (USD) sera nécessaire pour la prise de mesures d’adaptation : 5 milliards d’USD seront dépensés directement par le secteur de la santé et plus de 25 milliards d’USD par les secteurs influant sur la santé publique, comme l’approvisionnement en eau et l’assainissement. Malheureusement, dans les plans nationaux d’adaptation, on ne dispose que de quelques exemples d’estimation de coûts pour les mesures d’adaptation prises par le secteur de la santé.

La conférence sur le changement climatique (la trente-huitième session de deux organes subsidiaires de la CCNUCC et une partie de la deuxième session du Groupe de travail spécial de la plate-forme de Durban pour une action renforcée) est organisée du 3 au 14 juin 2013.