Mobilité et transports verts et sains : signature de la Déclaration de Paris

Ministry of Social Affairs and Health, France

Le 15 avril 2014, les ministres européens ayant participé à la quatrième réunion de haut niveau sur les transports, la santé et l’environnement, organisée par le gouvernement français, ont adopté la Déclaration de Paris sur le thème « La ville bouge – place aux usagers ! ». Cette déclaration fixe des priorités et exhorte à prendre des mesures pour garantir la mobilité et les transports verts et sains, afin d’assurer à tous, et de manière durable, des moyens d’existence.

« Je tiens à féliciter tous les États membres pour la Déclaration de Paris, pour avoir arrêté une marche à suivre très claire et très concrète afin que les secteurs de la santé, des transports et de l’environnement travaillent main dans la main », a déclaré Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, s’exprimant au nom du secrétariat du Programme paneuropéen pour les transports, la santé et l’environnement (PPE-TSE), créé conjointement par le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe et la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU). La directrice régionale a souligné les liens entre cette déclaration et le programme de développement de l’après-2015, l’accent étant mis sur le développement durable et la justice sociale et économique.

Marisol Touraine, ministre française des Affaires sociales et de la Santé ; Frédéric Cuvillier, secrétaire d’État français chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche ; Eva Molnar, directrice de la Division des transports à la CEE-ONU ; et Marco Keiner, directeur de la Division de l’environnement à la CEE-ONU, se sont joints à la directrice régionale pour signer cette déclaration au nom des États membres.

À propos de la déclaration

Avec la Déclaration de Paris sur le thème « La ville bouge – place aux usagers ! », les pays européens envisagent l’avenir d’une manière nouvelle, avec une mobilité et des transports verts et sains, afin d’assurer à tous des moyens d’existence durables et de faire le lien entre la promotion de la santé et la durabilité d’une part, et la justice socioéconomique d’autre part. Pour y parvenir, il existe de nouveaux buts et outils, notamment :

  • une nouvelle priorité, consistant à intégrer les objectifs des transports, de la santé et de l’environnement dans les politiques de planification urbaine et spatiale ;
  • l’Académie du PPE-TSE, afin de renforcer les connaissances et le développement des compétences, pour coordonner les transports, la santé, l’environnement et la planification spatiale ;
  • un grand programme paneuropéen pour la promotion du cyclisme ;
  • des partenariats renforcés avec les réseaux de villes, les organisations de la société civile et la communauté de la recherche ;
  • la mobilisation des jeunes et de leurs organisations.

Quatrième réunion de haut niveau sur les transports, la santé et l’environnement

Cette réunion a eu lieu du 14 au 16 avril. Le 2e jour, plus de 20 ministres, vice-ministres et secrétaires d’État de la Santé, de l’Environnement et des Transports, ainsi que des ambassadeurs, ont pris part à des discussions animées. Les participants représentant les États membres, les organisations de la société civile et les organisations internationales se sont félicités de la Déclaration de Paris.