Les ministres donnent une impulsion aux engagements envers l’environnement et la santé

Le Conseil ministériel européen de l’environnement et de la santé a convenu de la manière de suivre les progrès accomplis dans la réduction des effets sanitaires négatifs imputables aux menaces environnementales dans la Région européenne de l’OMS. Le Conseil s’est réuni pour la première fois à Paris les 4 et 5 mai 2011.

Lors de sa déclaration de bienvenue aux membres du Conseil, Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, a déclaré : « L’Europe se tourne vers les pays qui montrent la voie dans le processus, en quête de leur leadership, de leur adhésion et de leur valeur d’exemple. J’espère que vos bons conseils aideront [...] à recenser les priorités et à continuer à maintenir l’attention sur l’action internationale. » Selon Mme Jakab, et à la lumière de la récente catastrophe au Japon, le processus Environnement et santé joue un rôle majeur en assurant que la santé et le bien-être des populations restent au centre de tout processus d’élaboration des politiques publiques.

Lors de la réunion, les ministres ont également statué sur le mandat, le programme et les méthodes de travail du Conseil.

Conseil ministériel européen de l’environnement et de la santé

Lors de la Cinquième Conférence ministérielle sur l’environnement et la santé de mars 2010, les représentants des 53 pays de la Région européenne de l’OMS se sont engagés à réduire, au cours de cette prochaine décennie, les effets sanitaires négatifs des menaces environnementales. Les ministres ont également convenu d’instituer le Conseil ministériel européen de l’environnement et de la santé afin de maintenir sur la bonne voie le processus européen Environnement et santé. Le Conseil doit recenser les priorités et suivre les progrès des pays dans le respect de leurs engagements.

Les ministres de la Santé de la France, de Malte, de la Serbie et de la Slovénie, ainsi que les ministres de l’Environnement de l’Azerbaïdjan, du Bélarus, de la Roumanie et de la Turquie ont été nommés au Conseil pour 2011-2012. Parmi les autres membres, il convient de mentionner la directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, le secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Europe des Nations Unies (CEE-ONU), le directeur du Bureau régional pour l’Europe du Programme des Nations Unies pour l’environnement (ONUE) et la Commission européenne.