Réunion en vue d'examiner une action conjointe sur les menaces sanitaires liées à l'environnement

Slovenian Press Agency

Se réunissant pour la première fois dans la ville slovène de Bled, du 26 au 28 octobre 2011, le Groupe de travail européen Environnement et santé a examiné plusieurs propositions de domaines d'action conjointe afin d'honorer les engagements convenus par les pays européens dans le cadre de la Déclaration de Parme sur l'environnement et la santé. D'une manière spécifique, cette action porte sur les points suivants :

  • fournir des éléments de preuve à l'appui des débats politiques engagés au niveau national sur l'énergie et la santé ;
  • ajouter des activités intersectorielles sur l'environnement et la santé au programme de développement durable ;
  • intégrer les questions liées à l'environnement et à la santé aux initiatives de prévention des maladies non transmissibles ;
  • élargir la sphère des activités menées sur les inégalités en matière d'exposition aux facteurs de l'environnement et de la santé : aller au-delà de l'évaluation de la nature et de l'ampleur des inégalités existantes pour soutenir les politiques visant à remédier à la situation.

Le Groupe de travail a également examiné les options politiques adoptées par divers pays afin de résoudre les problèmes persistants liés à l'environnement et à la santé (comme les mesures visant à garantir l'accès à l'eau salubre et à un assainissement adéquat et celles visant à éliminer les maladies liées à l'amiante), ainsi que les données factuelles dans ce domaine.

Les membres du Groupe de travail ont souligné l'importance de développer des capacités de communication efficaces afin d'appuyer la mise en œuvre des engagements de la Déclaration de Parme dans les pays. Ils ont convenu de collaborer plus étroitement à l'élaboration d'un ensemble d'indicateurs pour évaluer les progrès accomplis lors d'une réunion de haut niveau prévue en 2014, et lors de la prochaine Conférence ministérielle sur l'environnement et la santé organisée en 2016. Ces indicateurs aideront également à soutenir la nouvelle politique européenne de la santé, Santé 2020.
 
La réunion était accueillie par le ministère slovène de la Santé, avec l'appui du bureau de pays de l'OMS en Slovénie.