Semaine de prévention de l’intoxication au plomb : interdisez les peintures au plomb

WHO

L’intoxication au plomb est entièrement évitable, et pourtant, selon les estimations de l’Institute for Health Metrics and Evaluation, en 2013, celle-ci était responsable de 853 000 décès dans le monde et de 16,8 millions d’années de vie corrigées du facteur invalidité en raison des effets à long terme sur la santé.

Les effets de l’exposition au plomb sur la santé

Le plomb est un métal toxique dont l’usage généralisé a entraîné une importante pollution de l’environnement et des problèmes de santé dans de nombreuses régions du monde. L’intoxication au plomb peut entraîner des troubles comportementaux, neurologiques et du développement, l’anémie, la fatigue et la faiblesse musculaire, ainsi que des lésions hépatiques et rénales. Il est scientifiquement prouvé qu’il n’existe pas de seuil de sécurité pour le plomb dans le corps humain. Par conséquent, les activités doivent se concentrer sur la réduction maximale de l’exposition.

SCes efforts sont conformes à l’objectif de développement durable (ODD) n° 3 (cible 3.9) : d’ici à 2030, réduire nettement le nombre de décès et de maladies dus à des substances chimiques dangereuses et à la pollution et à la contamination de l’air, de l’eau et du sol. Ils s’inscrivent également dans le cadre de l’ODD 6 (cible 6.3) : garantir la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour tous, et de l’ODD 12 (cible 12.4) : garantir une consommation et une production durables.

Semaine de prévention de l’intoxication au plomb

L’OMS, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour l’environnement, mène les efforts internationaux dans ce domaine, notamment la Semaine d’action pour la prévention de l’intoxication au plomb. La Semaine de cette année a lieu du 23 au 29 octobre, et accorde spécialement la priorité à l’interdiction de la peinture au plomb.

Selon une enquête réalisée par l’OMS, 34 des 53 États membres de la Région européenne de l’OMS signalent disposer d’une législation réglementant la peinture au plomb. Cependant, dans certains pays, cette réglementation n’est pas encore appliquée. L’OMS/Europe encourage tous les pays européens à unir leurs forces pour plaider en faveur de la réduction des risques sanitaires posés par le plomb, en limitant autant que possible l’exposition environnementale et professionnelle, en particulier pour les enfants et les femmes en âge de procréer.

À l’occasion de la Semaine de prévention de l’intoxication au plomb, plusieurs institutions gouvernementales et organisations non gouvernementales d’Albanie, d’Arménie, d’Azerbaïdjan, de Bosnie-Herzégovine, de la Fédération de Russie, de Géorgie, du Kazakhstan, du Kirghizistan, de Lituanie, de la République de Moldova, de Slovénie et d’Ukraine ont entrepris de sensibiliser à la toxicité du plomb. Diverses activités sont organisées dans le cadre de cette initiative, allant d’ateliers avec les autorités publiques et les organismes de réglementation, le secteur privé, les fabricants, les consommateurs, les travailleurs, les syndicats, les enseignants, les parents et les prestataires de soins de santé, à des campagnes dans les mass médias et les médias sociaux, en passant par des conférences pédagogiques et des flashmobs. Les activités témoignent des différentes priorités accordées par les pays à l’élimination de l’intoxication au plomb.

Des mesures efficaces contre l’exposition au plomb

EL’exposition au plomb est en recul grâce à la prise de mesures de contrôle strictes contre l’utilisation de cette substance et son rejet dans l’environnement. L’une des interventions les plus efficaces à cet égard est la suppression progressive de l’essence au plomb à l’échelle mondiale. De multiples études de biosurveillance humaine ont permis de confirmer que celle-ci a fortement réduit les concentrations de plomb dans le sang chez les enfants.

Cependant, il existe encore de nombreuses sources d’exposition au plomb. Outre la peinture au plomb, ce métal est présent dans les émissions des procédés industriels et de la gestion des déchets, dans l’eau potable en raison de l’utilisation du plomb dans les conduites d’eau, dans les produits de consommation tels que les jouets, les cosmétiques ou les bijoux, ainsi que dans les piles plomb-acide.

L’OMS/Europe invite tous les pays de la Région à élaborer et à appliquer une législation contre la peinture au plomb. En outre, elle encourage les États membres à mettre en œuvre d’autres stratégies de réduction des risques chimiques, notamment le contrôle strict des produits contenant du plomb. Il importe particulièrement d’instaurer des partenariats entre les acteurs concernés afin de réduire les risques sanitaires de l’exposition au plomb. Lead is a toxic metal. Its widespread use has caused extensive environmental contamination and has harmed human health in many parts of the world. Lead poisoning can lead to developmental, behavioural and neurological disorders, anaemia, tiredness and muscle weakness, as well as kidney and liver damage. Scientific studies demonstrate that there is no safe threshold for lead in the human body; efforts should therefore focus on minimizing exposure as much as possible.

Such efforts are in line with Sustainable Development Goal (SDG) 3 (target 3.9): By 2030, substantially reduce the number of deaths and illnesses from hazardous chemicals and air, water and soil pollution and contamination. They also link to SDG 6 (target 6.3): Ensure availability and sustainable management of water and sanitation for all; and SDG 12 (target 12.4): Ensure sustainable consumption and production.

Lead Poisoning Prevention Week

WHO, together with the United Nations Environment Programme, leads international efforts against lead poisoning, including the annual international Lead Poisoning Prevention Week. This year’s week of action takes place on 23–29 October and places a special focus on banning lead paint.

According to a WHO survey, 34 of the 53 countries in the WHO European Region report having legislation regulating lead paint in place. However, in some countries this regulation is not yet enforced. WHO/Europe encourages all European countries to join forces to advocate for reducing the risks to human health from lead through minimizing environmental and occupational exposure, particularly for children and women of childbearing age.

To mark Lead Poisoning Prevention Week, a number of governmental institutions and nongovernmental organizations in Albania, Armenia, Azerbaijan, Bosnia and Herzegovina, Georgia, Kazakhstan, Kyrgyzstan, Lithuania, the Republic of Moldova, the Russian Federation, Slovenia and Ukraine are participating in the campaign to raise awareness on lead toxicity. Activities range from workshops with government authorities and regulators, the private sector, manufacturers, consumers, workers, trade unions, teachers, parents and health care providers to educational lectures, mass media and social media campaigns and flash mobs. The activities reflect the countries’ various priorities related to eliminating lead poisoning.

Effective action on lead exposure

Exposure to lead is declining due to the implementation of strict control measures against the use of lead and its release into the environment. One of the most effective actions globally has been the phasing out of leaded gasoline. Numerous human biomonitoring studies confirm that this has led to a significant decrease in blood lead levels in children.

However, there are still many sources of lead exposure. In addition to lead paint, lead is found in emissions from industrial processes and waste management, in drinking water (due to the use of lead in water pipes), in consumer products such as toys, cosmetics or jewellery, and in lead-acid batteries.
WHO/Europe invites all countries of the Region to develop and enforce legislation against lead paints. Additionally, it encourages countries to implement other chemical-risk reduction strategies, including strict control of lead-containing products. Building partnerships between relevant stakeholders is critical to reducing the risk to human health from lead exposure.