S’attaquer au tabou de l’hygiène menstruelle dans la Région européenne

WHO/Malin Bring

À l’échelle mondiale, 52 % des femmes et jeunes filles, soit environ 1,9 milliards de personnes, sont en âge de concevoir. Pourtant, le thème de la menstruation s'accompagne toujours d’un énorme tabou et d’une stigmatisation, et dans de nombreux pays et régions, il est souvent difficile pour les jeunes filles et les femmes d’avoir une hygiène menstruelle optimale. L’OMS/Europe a travaillé avec les États membres pour mieux comprendre l’ampleur du problème et soutenir l’élaboration de politiques visant à combattre l’inégalité en matière d’hygiène menstruelle. Lors de la troisième réunion d’experts sur l’eau, l'assainissement et l’hygiène dans les écoles, qui s’est tenue à Bonn les 23 et 24 octobre 2018 dans le cadre du Protocole sur l’eau et la santé, les secteurs de la santé et de l’éducation se sont réunis afin de discuter d’une action commune pour créer des environnements plus favorables à l’hygiène menstruelle et contribuer à briser le tabou.

L’inégalité en matière d’hygiène menstruelle naît de nombreuses causes, telles qu'un manque d'information sur la menstruation, des infrastructures d'assainissement défaillantes et le fait que les produits d’hygiène menstruelle font souvent défaut ou sont d’un prix inabordable. Les participants à la réunion de Bonn ont reconnu que l’hygiène menstruelle est un sujet qui a trait à la dignité et au bien-être de toutes les femmes et jeunes filles, en particulier des jeunes filles en âge scolaire, qui manquent souvent les cours à cause d’une gestion inadéquate de l’hygiène menstruelle. C’est également un thème qui sous-tend les droits à des installations sanitaires et à l’égalité des sexes dans le système éducatif.

Lors de cette réunion, les États membres ont échangé des exemples de bonnes pratiques sur la manière de mesurer l’ampleur du problème, de déterminer les besoins des personnes concernées, d'améliorer les infrastructures dans les écoles et de renforcer l’éducation scolaire au sujet de la menstruation.

Comprendre les problèmes pécuniaires liés à la menstruation en ex-République yougoslave de Macédoine

Une récente étude sur les problèmes pécuniaires liés à la menstruation en ex-République yougoslave de Macédoine a révélé que 90 % des étudiantes de zones rurales s’absentent de l’école pendant 4 à 5 jours quand elles ont leurs règles. Dans les zones urbaines, ce pourcentage tombe à 75 % d’absentéisme pendant 2 à 3 jours durant les règles. Les raisons les plus fréquemment citées pour expliquer ce phénomène sont des conditions inadéquates pour pouvoir maintenir une hygiène menstruelle à l’école et le prix élevé des produits d’hygiène menstruelle.

Des produits d’hygiène menstruelle gratuits pour les écolières et les étudiantes en Écosse (Royaume-Uni)

À la suite d’une étude auprès des jeunes sur la fourniture de produits menstruels dans les écoles, le gouvernement écossais donne désormais accès à des produits menstruels gratuits pour les élèves des écoles de niveau secondaire ou supérieur afin de promouvoir l’égalité, la dignité et les droits de celles qui sont réglées. Cette initiative vise à garantir qu’un manque d’accès à ces produits n’entrave pas la capacité de quiconque à participer pleinement à tous les cycles d’enseignement. Le gouvernement a également commandé une plate-forme numérique qui donne aux jeunes toutes les informations nécessaires sur les règles et l’accès à des produits d’hygiène menstruelle.

Une éducation à l’hygiène menstruelle pour les enfants handicapés au Kirghizistan

Au Kirghizistan, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a aidé le ministère de l’éducation à élaborer des supports pédagogiques sur la gestion de l’hygiène menstruelle. Ces supports ont été distribués dans toutes les écoles du pays. Par ailleurs, du matériel éducatif spécial a été reproduit dans des formats différents pour les enfants souffrant de déficiences visuelles et auditives, afin de leur donner accès à des informations essentielles sur l’hygiène des filles, les droits de l’enfant et la sécurité. Trois publications sur la gestion de l’hygiène menstruelle, en kirghize et en russe, ont été reproduites en braille et en formats audio pour les enfants et les parents. Une version « enfants admis » de la  Convention relative aux droits de l’enfant, ainsi que des publications sur la sécurité à l’école, ont été reproduites en format vidéo avec des sous-titres et une interprétation en langue des signes, ainsi que sous la forme de livres interactifs avec une description sonore. On peut se procurer ce matériel par l’intermédiaire d’écoles spécialisées, de l’Association kirghize des aveugles et des sourds et de bibliothèques spéciales en ligne.