Une avancée dans le domaine de la santé de l’homme : lancement par l’OMS et un groupe d’experts du processus d’élaboration d’une stratégie et d’un rapport sur ce sujet

Åsa Nihlen

L’OMS vient, pour la première fois, d’entreprendre l’élaboration d’une stratégie entièrement consacrée à la santé et au bien-être des hommes et des garçons. Un groupe d’experts dans un large éventail de domaines et de disciplines liés à la santé de l’homme s’est réuni le 5 septembre 2017 à UN City (Copenhague, Danemark) pour lancer l’élaboration d’une stratégie pour la Région européenne de l’OMS.

La stratégie sera étayée par un rapport examinant les éléments de preuve disponibles sur des thématiques telles que la lutte contre la mortalité prématurée, l’intersection entre la masculinité et les inégalités existantes, les interventions menées au niveau des systèmes de santé pendant toute la durée de la vie de l’homme, et le rôle des hommes dans la promotion de l’égalité des sexes dans le domaine de la santé. Le rapport fournira un cadre qui orientera et inspirera l’élaboration, au niveau national, d’interventions politiques visant à améliorer la santé de l’homme.

Dans son allocution d’ouverture de la réunion d’experts, le docteur Piroska Östlin, directrice de la Division de la politique et de la gouvernance pour la santé et le bien-être à l’OMS/Europe, a déclaré : « Il s’agit d’une première pour l’OMS. Nous espérons que le travail que nous sommes en train de réaliser dans la Région européenne fera des émules au nouveau mondial. »

Une attention et une demande croissantes pour de nouvelles politiques sur la santé de l’homme

Comme l’a souligné le docteur Gauden Galea, directeur de la Division des maladies non transmissibles et de la promotion de la santé à toutes les étapes de la vie, cela fait si longtemps que l’on observe un niveau particulièrement élevé de décès prématurés chez les hommes en âge de travailler dans la partie orientale de la Région que de nombreux pays considèrent cette mortalité comme un problème rémanent.

Il y a cependant tout avantage à mener des interventions visant à réduire la surmortalité, et c’est l’un des arguments qui justifient cette initiative. En même temps, et afin de favoriser l’égalité entre les sexes, on réclame davantage de politiques et de mesures visant à inciter les hommes à assumer des rôles transformateurs et à faire évoluer les normes. Il est en outre de plus en plus prouvé que les approches sexospécifiques en vue de promouvoir la santé de l’homme peuvent aussi avoir des incidences positives sur la santé et le bien-être de la femme et de l’enfant.

Dans cette optique, les experts se sont réunis afin de conseiller et de soutenir l’OMS/Europe alors que l’Organisation commence la préparation du rapport sur la santé de l’homme dans la Région qui, d’ailleurs, sera suivi d’une stratégie. La réunion visait 4 objectifs :

  • examiner les commentaires relatifs au cadre et schéma du rapport sur la santé de l’homme ;
  • recenser les lacunes qui viendront renforcer les éléments de preuve étayant la stratégie ;
  • définir les processus et les activités de recherche en cours dans la Région susceptibles de faciliter l’élaboration du rapport et de la stratégie ;
  • suggérer des recommandations concernant la collecte de données, la recherche et la prise de mesures dans le domaine de la santé et du bien-être de l’homme pour ces 10 dernières années.

Envisager la santé de l’homme sous une perspective unique

Le rapport et la stratégie doivent être présentés à la soixante-huitième session du Comité régional de l’OMS pour l’Europe de septembre 2018. Ils doivent envisager la santé de l’homme sous une perspective unique en faisant le lien entre 2 domaines d’action, à savoir relever les défis de la santé masculine et susciter la participation des hommes au dialogue sur l’égalité entre les sexes. Ces 2 initiatives ont été mises en avant par l’adoption du Programme de développement durable à l’horizon 2030, notamment dans le cadre des efforts déployés en vue d’atteindre les objectifs de développement durable n° 3 (bonne santé et bien-être), 5 (égalité entre les sexes) et 10 (inégalités réduites).

À la suite de la publication du rapport « Santé et bien-être de la femme en Europe : au-delà des avantages en matière de mortalité », les États membres de la Région européenne ont adopté la Stratégie européenne pour la santé et le bien-être de la femme dans la Région européenne de l’OMS et le Plan d’action pour la santé sexuelle et reproductive lors de la session du Comité régional de 2016. Les documents mettent en avant le rôle essentiel des hommes dans la réalisation de l’égalité entre les sexes, et la nécessité d’aborder l’impact de la masculinité et des déterminants socioéconomiques sur la santé masculine.

Le travail entrepris lors de la réunion d’experts constituera la prochaine étape logique de cette importante initiative, et permettra l’élaboration d’une stratégie spécifiquement consacrée à la santé et au bien-être de l’homme, et au rôle que ce dernier joue dans la promotion de l’égalité entre les sexes.

Comme l’a d’ailleurs déclaré un participant, « c’est l’avancée dans le domaine de la santé de l’homme que beaucoup d’entre nous ont souhaitée et préconisée depuis de nombreuses années ».