L’OMS publie une série de recommandations techniques sur la santé des réfugiés et des migrants

Le 18 décembre 2018, l’OMS célèbre la Journée internationale des migrants en publiant une série de recommandations techniques sur la santé des réfugiés et des migrants. Produite en collaboration avec la Commission européenne, chaque publication aborde un aspect spécifique de la santé des réfugiés et des migrants en proposant des outils, des études de cas et des bases factuelles qui permettront d’instaurer en connaissance de cause les pratiques et les politiques visant à améliorer leur santé.

Actuellement, 5 publications sont disponibles, chacune d’entre elles mettant l’accent sur l’un des sujets suivants :

  • santé infantile ;
  • promotion de la santé ;
  • vieillissement en bonne santé ;
  • santé maternelle et néonatale ;
  • santé mentale.

Cette série de recommandations techniques complète le rapport sur la santé des réfugiés et des migrants dans la Région européenne de l’OMS, qui sera publié en anglais sur le site Web au premier trimestre 2019.

La santé des enfants de réfugiés et de migrants

Lorsque l’on envisage des interventions en faveur de la santé et des soins de santé des enfants migrants, il faut accorder une attention particulière à des facteurs tels que leurs origines diverses et le fait qu’ils soient ou non accompagnés ou séparés de leur famille, victimes de la traite, et/ou abandonnés.

Ces recommandations techniques présentent des considérations sur les politiques visant à promouvoir la santé et le bien-être des enfants réfugiés et migrants, et en particulier leur santé mentale. Elles comprennent une approche intersectorielle qui cible les facteurs de risque aux niveaux individuel, familial et communautaire. Elles insistent sur le rôle important joué par les autorités nationales et locales, qui contribuent à instaurer ou à faire obstacle à des conditions de vie équitables pour les enfants réfugiés et migrants dans les domaines du logement, des services de santé et de l’éducation.

Promotion de la santé en vue d’améliorer la santé des réfugiés et des migrants

Ces recommandations techniques décrivent les meilleures pratiques, données probantes et connaissances actuelles à des fins d’élaboration de politiques et de programmes éclairés en matière de promotion de la santé des réfugiés et des migrants dans la Région européenne de l’OMS. Elles mettent en lumière les principes clés, résument les actions prioritaires et les difficultés, répertorient les ressources et les outils disponibles, et émettent des considérations stratégiques et des recommandations pratiques afin d’améliorer les activités de promotion de la santé.

La santé des réfugiés et des migrants âgés

Le vieillissement de la population, dû à des taux de natalité toujours faibles et à l’allongement de l’espérance de vie, constitue une importante tendance actuelle en Europe. L’objectif de ces recommandations techniques est de permettre l’élaboration de politiques et de pratiques éclairées pour l’amélioration de la santé des réfugiés et migrants âgés.

Le vieillissement et la migration constituent en eux-mêmes des processus multidimensionnels complexes déterminés par une série de facteurs tout au long de la vie de la personne. La réaction aux besoins des réfugiés et migrants âgés doit donc être intégrée dans toutes les dimensions des politiques et des pratiques en rapport avec le vieillissement.

Améliorer les soins de santé pour les futures mères réfugiées ou migrantes et pour les nouveau-nés

Être migrant peut être considéré comme un facteur de risque entraînant des résultats moins bons en matière de santé maternelle et néonatale. Ces recommandations à caractère technique recensent les problèmes et les points d’entrée pour les interventions en faveur de la santé des mères réfugiées ou migrantes et de leurs nouveau-nés dans la Région.

Elles présentent des considérations sur les politiques à mener dans 4 grands domaines affectant la santé maternelle et néonatale des réfugiés et des migrants :

  • l’état de santé personnel ;
  • l’accessibilité des soins de santé ;
  • la qualité des soins ;
  • la politique en matière de soins de santé et les systèmes de financement.

La promotion de la santé mentale et la prestation de soins de santé mentale chez les réfugiés et les migrants

La complexité et le stress de la migration sont en rapport avec des événements survenant avant le départ, au cours du voyage et du transit, et après l’arrivée. Par conséquent, les réfugiés et les migrants peuvent souffrir de troubles mentaux, bien que la prévalence soit très variable selon les études et les groupes de population.

Ces recommandations techniques analysent la prévalence de certains troubles tels que le syndrome de stress post-traumatique et les troubles dépressifs et anxieux. Sur la base des meilleures données disponibles concernant les facteurs de risque et les axes d’intervention, on a répertorié 8 domaines d’action prioritaires à examiner par les responsables politiques pour la santé mentale des réfugiés et des migrants.