La Slovénie s'engage à réduire les inégalités de santé

STA

Participants au forum de haut niveau sur l’équité en santé organisé le 1er février 2011 en Slovénie. Photo : STA

« La Slovénie avance en éclaireur du progrès en matière d'action sur les déterminants sociaux et de lutte contre les inégalités sociales en santé, » déclare Mme Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l'OMS pour l'Europe, dans son discours de clôture prononcé lors d'un forum de haut niveau sur l'équité en santé organisé le 1er février 2011 en Slovénie.

La réduction des inégalités de santé constitue une priorité pour Mme Jakab, et une composante essentielle de sa vision d'une nouvelle politique européenne de la santé, baptisée Santé 2020.
Les participants au forum considèrent l'engagement et la coordination au niveau intergouvernemental ainsi que la collaboration interpays comme des facteurs clés pour la réduction des inégalités et la promotion de la santé : une ressource fondamentale du développement. Un hommage a été rendu au gouvernement slovène non seulement pour avoir garanti un niveau de représentation élevé de ses différents secteurs à cette réunion, mais aussi pour avoir permis la participation de la communauté de la santé d'Europe du Sud-Est dans son ensemble.

Accueilli par le docteur Dorijan Marušič, ministre slovène de la Santé, le forum a réuni des participants d'autres ministères, dont le ministère du Travail, de la Famille et des Affaires sociales, et celui de l'Éducation et du Sport.

Au nom des ministères représentés, le docteur Marušič a exprimé son engagement en faveur d'une action commune, et mis en évidence le rôle de la Slovénie comme partenaire actif dans le processus d'élaboration de Santé 2020. Il a ajouté que la Slovénie préconise l'équité en santé en sa capacité de voisine du Réseau-santé de l'Europe du Sud-Est, qu'elle parraine d'ailleurs, et dans le cadre de ses activités avec les organisations et pays européens.

Parmi les autres participants de haut niveau, il convient de mentionner le docteur Safet Omerović, ministre de la Santé de la Fédération de Bosnie-Herzégovine ; le professeur Ranko Škrbić, ministre de la Santé et de la Protection sociale de la Republika Srpska (Bosnie-Herzégovine) ; et le professeur Tomica Milosavljević, ancien ministre serbe de la Santé.

Les déterminants sociaux de la santé : une étude européenne

La nouvelle politique européenne de la santé sera élaborée dans le cadre d'un processus participatif et étayée par des bases factuelles couvrant la Région européenne de l'OMS. L'une des principales composantes de ces bases factuelles sera les conclusions d'une étude européenne sur les déterminants sociaux de la santé et la fracture sanitaire, sous la présidence du professeur Michael Marmot (Royaume-Uni). S'adressant au forum organisé en Slovénie, ce dernier a expliqué les objectifs de l'étude :

  • analyser les lacunes des connaissances ;
  • recenser les domaines politiques prioritaires et proposer des interventions potentiellement efficaces et adaptées à la diversité des pays de la Région ;
  • mettre au point un document-cadre pour les cibles et les indicateurs.

Ce travail portera sur huit domaines essentiels :

  • les première années, l'éducation et la famille ;
  • l'emploi et les conditions de travail, notamment les activités professionnelles, le chômage et les travailleurs migrants ;
  • l'exclusion sociale, les conditions défavorables et la vulnérabilité ;
  • le produit intérieur brut, la fiscalité, les revenus et la protection sociale ;
  • la durabilité et la communauté ; la prévention et le traitement de la morbidité ;
  • la sexospécificité ; les personnes âgées.

Le rapport final doit être présenté au Comité régional de l’OMS pour l’Europe en septembre 2012.