Vulnérabilité et santé : l'OMS inaugure un nouveau centre collaborateur en Hongrie

WHO

From left: Zsofia Pusztai and Zsuzsanna Jakab, WHO/Europe; Róza Ádány, University of Debrecen; and Piroska Ostlin, WHO/Europe, with the designation letter for the WHO Collaborating Centre on Vulnerability and Health

L'OMS a désigné le Département de médecine préventive de la Faculté de santé publique de l'Université de Debrecen (Hongrie) comme centre collaborateur de l'OMS pour la vulnérabilité et la santé.

L'espérance de vie des communautés roms marginalisées est bien en dessous de la moyenne de la Région européenne de l'OMS. Le centre permettra de sensibiliser aux conditions sociales défavorables (notamment la pauvreté et l'exclusion sociale) qui rendent certains groupes (comme les Roms et d'autres minorités ethniques) vulnérables aux problèmes de santé, tout en promouvant l'engagement politique et l'action à cet égard. Ce travail est fondamental pour Santé 2020, la nouvelle politique européenne de la santé actuellement en cours d'élaboration.

Lors de l'allocution prononcée aujourd'hui par Mme Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l'OMS pour l'Europe, à l'occasion de l'inauguration du centre, celle-ci a expliqué que « par cette désignation, l'OMS reconnaît l'excellence scientifique du Département ainsi que sa contribution de longue date au domaine de la vulnérabilité et de la santé, en particulier en ce qui concerne la santé des Roms, grâce à plusieurs projets de recherche et à une vaste collaboration internationale à cet égard. »

D'une manière spécifique, la collaboration entre l'OMS et le centre portera notamment sur les activités suivantes :

  • élaboration d'études équitables et comparables sur la santé des Roms ;
  • collecte d'éléments de preuve et diffusion d'informations relatives aux groupes vulnérables ;
  • élaboration de matériel et organisation d'événements pour les responsables politiques en vue de renforcer les capacités dans le domaines des méthodes scientifiques inclusives et les connaissances relatives à la recherche existante sur la santé des Roms, notamment l'impact des politiques de logement.

Le professeur Róza Ádány, de l'Université de Debrecen, dirigera le centre collaborateur. La désignation a une durée de quatre ans et peut faire l'objet d'un renouvellement.

L'Université de Debrecen est le second centre collaborateur de l'OMS en Hongrie. L'Institut national de pharmacie de Budapest fut le premier centre collaborateur pour les informations pharmaceutiques et le contrôle de la qualité des médicaments désigné par l'OMS en 1982.