Renforcer la capacité des pays à mettre en œuvre Santé 2020

WHO/David Barrett

Des experts en matière de politique de santé publique originaires de la Région européenne de l’OMS, dont plusieurs ex-ministres de la Santé, se sont réunis les 8 et 9 janvier 2014 dans les locaux de l’OMS/Europe à Copenhague (Danemark) à l’occasion de la première formation des consultants sur Santé 2020, la politique européenne pour la santé et le bien-être.

« La création d’un groupe de consultants de l’OMS accrédités pour Santé 2020, en vue de renforcer nos capacités et de répondre à la forte demande d’assistance et de conseil de la part des États membres, constitue une très grande priorité pour le Bureau régional », a expliqué dans son discours inaugural Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe.

La formation de deux jours a abouti, chez les participants, à une compréhension commune des valeurs et des bases factuelles de Santé 2020, et des moyens d’aider les pays à élaborer et à mettre en œuvre leurs politiques nationales conformément à Santé 2020.

La formation prévoyait des séances plénières et de groupe. Celles-ci étaient toutes interactives et s’appuyaient sur des exemples de différents scénarios nationaux. Les thèmes abordés étaient notamment les suivants :

  1. recenser et étudier les caractéristiques des conseils judicieux en matière de politiques (ce qu’il faut faire et ce qu’il faut éviter) ;
  2. gérer et mettre en pratique les principaux concepts, valeurs et approches de Santé 2020 ;
    utiliser le cadre de Santé 2020 : ses deux objectifs stratégiques et ses quatre priorités d’action politique ;
  3. recenser les possibilités d’élaboration de politiques nationales de la santé alignées sur Santé 2020 ainsi que les obstacles à cet égard ;
  4. présenter le dispositif de mise en œuvre de Santé 2020, ainsi que les outils et services disponibles ;
  5. décrire les moyens de mettre en place les processus d’élaboration des politiques de la santé : identifier les parties prenantes intéressées, communiquer, susciter l’adhésion, assurer l’adoption d’approches fondées sur des bases factuelles et établir des systèmes d’information ;
  6. organiser des dialogues sur les politiques, des processus de consultation, des ateliers stratégiques et des débats multipartites ;
  7. collaborer avec la population locale, notamment par une écoute positive ;
  8. collaborer avec le système de l’OMS ;
  9. aboutir à une compréhension commune des responsabilités escomptées des consultants et du soutien qui leur est disponible.

Il est prévu que les participants collaborent avec les pays en leur qualité de consultants de l’OMS pour Santé 2020 au cours des deux prochaines années au moins.