Visite de la ministre slovène de la Santé à l’OMS/Europe

WHO

Rencontre entre Mme Milojka Kolar Celarc, ministre slovène de la Santé, et le docteur Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, le 6 mars 2015.

Mme Milojka Kolar Celarc, ministre slovène de la Santé, s’est rendue à l’OMS/Europe le 6 mars 2015. À la lumière de la collaboration intensive existant entre l’OMS et la Slovénie, cette visite officielle a permis au docteur Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, d’expliquer les fonctions, les programmes et les nouveaux domaines prioritaires de l’Organisation, notamment le processus de réforme de l’OMS et la mise en œuvre de Santé 2020, le cadre politique européen pour la santé et le bien-être. Ce fut aussi l’occasion pour la ministre de rencontrer des hauts responsables de l’OMS afin d’aborder plusieurs grands dossiers de santé.

Le docteur Jakab a félicité la ministre pour l’adoption, par son pays, d’une approche pangouvernementale afin de s’attaquer aux questions de santé et pour l’application des valeurs et des priorités de Santé 2020 au niveau national. La directrice régionale a également remercié Mme Celarc pour l’aide financière et technique apportée par son gouvernement au Réseau-santé de l’Europe du Sud-Est.

La réforme de la santé en Slovénie

La ministre a expliqué que la réforme de la santé constitue une priorité pour le gouvernement slovène. Elle a demandé que l’OMS aide à fournir les bases factuelles devant inspirer le processus, moyennant l’examen et l’analyse des différents aspects du système de santé, notamment les dépenses de santé, les programmes, l’évaluation de la performance, les bonnes pratiques et les recommandations.

Les participants ont convenu que la Slovénie prend déjà les bonnes décisions stratégiques en accordant la priorité à l’investissement en amont dans les activités de prévention et aux déterminants sociaux de la santé, outre la prise en compte des résultats des études sur les modes de vie malsains. Par exemple, une stratégie nationale sur la nutrition et l’exercice physique a été récemment lancée et soumise au débat public. Cette stratégie est le fruit d’un processus de collaboration entre tous les ministères concernés, témoignant ainsi d’une nouvelle méthode de travail.