Boîte à outils intersectorielle pour aider les États membres à appliquer la feuille de route sur les ODD

WHO

Une réunion technique a contribué avec succès à l’élaboration d’une boîte à outils qui aidera les États membres dans leurs efforts visant à assurer la santé, l’équité et le bien-être de tous à tous les âges dans le cadre des objectifs de développement durable (ODD). Cette réunion de 2 jours s’est déroulée à Copenhague (Danemark), les 18 et 19 janvier 2018.

Lors de la soixante-septième session du Comité régional de l’OMS pour l’Europe de septembre 2017, les États membres de la Région européenne ont approuvé la Feuille de route pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, en se basant sur Santé 2020, la politique européenne de la santé et du bien-être. Ils sont désormais dans une position privilégiée pour atteindre efficacement cet objectif.

La réunion de Copenhague a mis en évidence le rôle catalyseur de la feuille de route s’agissant d’opérer un changement transformationnel au sein des systèmes de santé et de santé publique de la Région européenne de l’OMS après 2020. Elle a rassemblé des experts techniques de divers secteurs, notamment d’autorités nationales et sous-nationales, d’institutions de santé publique, du monde universitaire et de la société civile.

« C’est comme les différents musiciens d’un même orchestre », explique le docteur Piroska Östlin, directrice de la Division de la politique et de la gouvernance pour la santé et le bien-être à l’OMS/Europe. « Nous avons tous un rôle important et unique à jouer. Mais nous ne pouvons apporter un changement (de rythme, par exemple) que si nous jouons ensemble en harmonie et à l’unisson. »

Une boîte à outils pour réaliser les ODD dans les pays

La réunion fut l’occasion pour les experts présents d’examiner les aspects techniques essentiels de l’élaboration et de l’utilisation de l’outil. Ce dernier portera sur des domaines clés tels que les systèmes de santé, les questions de genre et les droits de l’homme, la gouvernance, les politiques nationales de la santé, l’environnement et la santé, la communication, les situations d’urgence sanitaire, la santé publique ainsi que les mécanismes locaux et régionaux de mise en œuvre.

« On a mis en avant l’importance de prendre en compte les questions transversales et d’assurer une action cohérente, qu’il s’agisse des droits de l’homme, des questions de genre ou de la gouvernance », a ajouté le docteur Bettina Menne, coordonnatrice de l’OMS pour la santé et le développement.

Les experts ont proposé une approche créative qui permet d’utiliser au mieux les outils techniques déjà disponibles d’une nouvelle manière et dans de nouveaux contextes, et encourage la collaboration et l’innovation pour élaborer de nouvelles ressources et de nouveaux outils. Ainsi les États membres disposeront-ils de tout ce dont ils ont besoin pour réaliser les ODD.

Les experts ont également présenté leurs travaux en cours sur les outils existants ou ceux à venir, les priorités étant accordées aux points suivants :

  • une analyse des progrès quantitatifs concernant les indicateurs des ODD liés à la santé ;
  • une évaluation des revues nationales volontaires et de leur alignement sur la feuille de route ;
  • la présentation d’exemples concrets de mise en œuvre dans les pays ;
  • les initiatives de l’Union européenne ;
  • la participation des jeunes ;
  • l’action sur la santé dans tous les ODD et dans toutes les cibles liées à la santé ;
  • le renforcement des systèmes de santé à l’ère des ODD.

Au terme de la réunion, les experts se sont mis d’accord sur l’ébauche, le public cible et le contenu principal de la boîte à outils, et ont abordé les prochaines étapes de son élaboration. La boîte à outils sera disponible pour la soixante-huitième session du Comité régional de septembre 2018 comme ressource de référence.