Lutte contre le cancer : la communauté internationale passe de la résolution à l’action

L’Union pour la lutte internationale contre le cancer (UICC) et ses partenaires, dont l’OMS, ont élaboré une résolution énonçant les mesures susceptibles d’être prises par les pouvoirs publics et les sociétés en vue de réduire la mortalité évitable due au cancer.

La Résolution de Dublin s’inspire de la Déclaration politique de la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles, adoptée en septembre 2011, qui sera d’ailleurs présentée officiellement aujourd’hui lors du Sommet mondial du cancer organisé à Dublin (Irlande).

Le thème du Sommet de 2011, « De la résolution à l’action », vise principalement à mobiliser un engagement envers la mise en œuvre d’actions mesurables dans des domaines prioritaires du programme mondial de lutte contre le cancer (notamment, maîtrise de la douleur/soins palliatifs, registres de cancers, partenariats public-privé, lutte anticancéreuse dans le monde en développement et meilleures pratiques dans les politiques publiques relatives à la lutte anticancéreuse).

Le Sommet permet de réunir 240 représentants de gouvernements, des délégués de l’OMS et du Forum économique mondial, ainsi que des responsables de la société civile et du secteur privé de plus de 60 pays.

Le cancer en Europe

Actuellement, 24 % de la population de la Région européenne de l’OMS contractent un cancer avant l’âge de 75 ans, et plus de 12 % décèdent du cancer avant d’avoir atteint cet âge. En 2008, 3,4 millions de nouveaux cas ont été diagnostiqués, les formes les plus communes étant, femmes et hommes confondus, le cancer colorectal, du sein, du poumon, de la prostate et de l’estomac.