Définition : les déficiences intellectuelles

On entend par déficiences intellectuelles la capacité sensiblement réduite de comprendre une information nouvelle ou complexe, et d’apprendre et d’appliquer de nouvelles compétences (trouble de l’intelligence). Il s’ensuit une aptitude diminuée à faire face à toute situation de manière indépendante (trouble du fonctionnement social), un phénomène qui commence avant l’âge adulte et exerce un effet durable sur le développement.

Les déficiences ne dépendent pas seulement des troubles ou problèmes sanitaires de l’enfant, mais aussi, et essentiellement, de la mesure dans laquelle les facteurs environnementaux contribuent à la pleine participation de l’enfant à la communauté et à son insertion totale dans la société.

Dans le contexte de l’initiative de l’OMS « Une meilleure santé, une meilleure vie », la notion de déficiences intellectuelles fait aussi référence aux enfants autistes atteints de troubles de l’intelligence. Elle s’applique aussi aux enfants placés en institution à la suite de déficiences pressenties ou d’un rejet du milieu familial, et qui souffrent par conséquent d’un retard de développement et de problèmes psychologiques.