Maladies non transmissibles et développement

Certaines régions d’Europe ont subi les conséquences brutales des bouleversements sociaux et économiques, avec des pertes en vies humaines causées par la récession et les inégalités profondes. Alors que la majorité des pays de la Région européenne de l’OMS retrouvent actuellement le chemin de la reprise et de la croissance en termes économiques et sociaux, ils souffrent encore des séquelles d’une charge élevée et inacceptable des maladies non transmissibles évitables, et leurs capacités d’intervention à cet égard sont limitées.

Dans d’autres régions d’Europe, l’accent est mis sur les moyens de faire face aux crises financières, de susciter la croissance et l’innovation et de réduire les dépenses. Le rôle de l’État dans la vie des citoyens est également remis en question.

La conférence sera l’occasion d’examiner la manière :

  • de réduire la charge des maladies non transmissibles et d’éviter de mettre en péril les améliorations réalisées au cours de ces trois dernières décennies dans le domaine de la santé publique ;
  • d’examiner les liens étroits existant entre les maladies non transmissibles et le développement en termes épidémiologiques, sociaux, politiques et historiques ;
  • de présenter les besoins en investissements et en rendements des investissements dans un cycle politique ;
  • de rechercher les possibilités d’action et de coopération régionales pour la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles, ainsi que les mécanismes de lutte au niveau national.