Réunion régionale de l’OMS des responsables de programmes nationaux de vaccination

Antalya (Turquie), 18-20 mars 2014

Les objectifs de cette réunion des responsables de programmes nationaux de vaccination des 53 États membres de la Région européenne de l’OMS sont les suivants :

  • informer les participants au sujet des programmes de vaccination aux niveaux mondial et régional, notamment les progrès réalisés et les priorités des pays pour l’avenir ;
  • présenter et examiner les domaines d’activités programmatiques et les priorités futures en vue du renforcement des systèmes nationaux de vaccination.

Parmi les thèmes débattus, il convient de mentionner les suivants :

  • le plan d’action régional pour les vaccins actuellement élaboré par l’OMS/Europe ;
  • les progrès et les défis de la vérification de l’élimination de la rougeole et de la rubéole ;
  • les principaux domaines d’activités du programme de mesures accélérées pour la lutte contre la rougeole et la rubéole ;
  • le rôle des sociétés professionnelles et civiles nationales dans les stratégies d’élimination des maladies ;
  • la surveillance intégrée et le soutien des laboratoires pour l’élimination de la rougeole/rubéole et l’éradication de la poliomyélite ;
  • la préservation du statut « indemne de poliomyélite » de la Région européenne de l’OMS ;
  • l’évaluation des risques de flambées épidémiques et l’atténuation des risques ;
  • l’introduction du vaccin antipoliomyélitique inactivé et les incidences programmatiques ;
  • la lutte contre la réticence face à la vaccination en suscitant l’acceptation et la demande de vaccins ;
  • l’examen des enseignements tirés de la Semaine européenne de la vaccination et l’avenir de cette initiative ;
  • l’introduction de nouveaux vaccins sous-utilisés (perspectives et soutien à la prise de décisions) ;
  • l’application du Guide to tailoring immunization programmes (Guide pour l’élaboration de programmes de vaccination adaptés) en Bulgarie et en Suède, les projets d’avenir et le bilan des projets de programmes de vaccination adaptés en Europe ;
  • le recours aux technologies pour améliorer la responsabilisation et la prise de décisions.