Réunion d’experts sur la santé pénitentiaire en Europe et le rôle des organisations internationales

Strasbourg (France), 27 mai 2014

En vue de recenser les possibilités de synergie et de collaboration entre les organisations, et les moyens de susciter un plus grand engagement de la part des ministères de la Santé envers les soins de santé en milieu carcéral, l’OMS/Europe et le Groupe Pompidou du Conseil de l’Europe organisent conjointement une réunion d’experts sur la santé pénitentiaire en Europe en vue d’examiner les missions, les rôles et les responsabilités des organisations internationales à cet égard.

La réunion aura lieu le 27 mai 2014 à Strasbourg (France), dans les bâtiments du Conseil de l’Europe. Elle réunira des représentants de haut niveau d’organisations internationales œuvrant dans le domaine de la santé en prison dans les buts suivants :

  1. présenter le paysage institutionnel actuel de la santé pénitentiaire en Europe ;
  2. étudier la manière de garantir un engagement plus ferme de la part des autorités sanitaires envers la santé pénitentiaire.

Des représentants de haut niveau de l’OMS/Europe, du Groupe Pompidou et des organisations mentionnées ci-après procéderont à un échange d’informations sur leurs mandats, leurs missions et leurs rôles dans le domaine de la santé en prison :

  • d’autres organes du Conseil de l’Europe : le Conseil de coopération pénologique, l’Unité de coopération en matière de droit pénal, la Direction générale Droits de l’homme et état de droit, le Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants, la Cour européenne des droits de l’homme ;
  • Health without Barriers – the European Federation for Prison Health ;
  • l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies ;
  • l’Organisation européenne des services pénitentiaires et correctionnels ;
  • le Comité international de la Croix-Rouge ;
  • l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime.

Contexte

La population carcérale est presque toujours en moins bonne santé que la population générale. Les risques de maladie sont généralement beaucoup plus élevés dans les prisons qu’à l’extérieur, ces dernières pouvant d’ailleurs contribuer à la charge de morbidité de la population. Il importe par conséquent de prendre des mesures particulièrement efficaces dans le domaine de la prévention et des soins de santé en milieu pénitentiaire. Néanmoins, les prisons ne répondent souvent pas aux besoins sanitaires de leur population.