Soixante-septième Assemblée mondiale de la santé

19-24 mai 2014, Genève, Suisse

Des délégations de l’ensemble des États membres de l’OMS se réunissent à Genève du 19 au 24 mai 2014 à l’occasion de la soixante-septième Assemblée mondiale de la santé, l’organe décisionnel suprême de l’Organisation. Préparé par le Conseil exécutif de l’OMS, l’ordre du jour de cette année comprend plusieurs points revêtant un intérêt particulier pour la Région européenne de l’OMS.

  • Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques : le projet de document soumis à la Soixante-septième Assemblée mondiale de la santé présente un cadre global, ainsi que des politiques distinctes de collaboration avec différents groupes d’acteurs non étatiques. Il intègre les commentaires émis par les États membres lors de la consultation informelle.
  • Allocation stratégique des ressources : une nouvelle méthodologie d’allocation stratégique des ressources sera présentée à la Soixante-septième Assemblée mondiale de la santé à des fins de recommandation ainsi qu’à l’appui du plan de travail et du budget de l’Organisation ; elle sera appliquée à la fois aux contributions fixées et volontaires en vue d’élaborer le budget programme pour 2016-2017.
  • Projet de stratégie mondiale et cibles pour la prévention de la tuberculose, les soins et la lutte après 2015 : le projet de plan présente les nouvelles approches stratégiques multisectorielles et les nouvelles cibles internationales pour l’après-2015 eu égard à la lutte contre la tuberculose.
  • Plan d’action mondial pour les vaccins : le document fait la synthèse des progrès accomplis en vue d’atteindre les cibles mondiales de vaccination, moyennant le cadre de suivi et de responsabilisation approuvé lors de la Soixante-sixième Assemblée mondiale de la santé. Un Plan d’action régional pour les vaccins 2015-2020 est inscrit à l’ordre du jour de la soixante-quatrième session du Comité régional de l’OMS pour l’Europe (CR64).
  • Lutte contre les maladies non transmissibles : ce rapport donne un aperçu de la mise en œuvre du plan d’action pour la stratégie mondiale de lutte contre les maladies non transmissibles, et des activités menées dans le cadre du suivi de la Déclaration politique de la Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles.
  • La nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant : ce document décrit les progrès réalisés eu égard au plan d’application exhaustif concernant la nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant, et présente des informations sur l’instauration d’un groupe de travail conjoint en vue d’élaborer un document final pour la deuxième Conférence internationale sur la nutrition. En ce qui concerne la Région européenne, le Plan d’action européen de l’OMS pour une politique alimentaire et nutritionnelle 2015-2020 sera présenté au CR64 dans le cadre du suivi de la Déclaration de Vienne.
  • La santé dans le programme de développement pour l’après-2015 : ce document comporte un résumé du processus de négociations intergouvernementales convenu lors de la manifestation spéciale consacrée au bilan de l’action entreprise pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement (septembre 2013) ainsi que du texte qui en est issu sur la santé dans le programme de développement pour l’après-2015.
  • Accès aux médicaments essentiels : ce point inscrit à l’ordre du jour se concentre sur l’amélioration de l’accès aux médicaments essentiels et sur le renforcement des processus nationaux de sélection de ces médicaments.
  • Évaluation des technologies et des interventions sanitaires à l’appui de la couverture sanitaire universelle : ce point de l’ordre du jour porte sur le rôle des évaluations des technologies sanitaires dans la prise de décisions fondées sur des bases factuelles et relatives à la sélection et à l’utilisation de nouveaux produits médicaux.
  • Poliomyélite : ce document dresse un bilan de la mise en œuvre du Plan stratégique pour l’éradication de la poliomyélite et la phase finale 2013-2018. Sur les conseils du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international, le directeur général a déclaré la propagation internationale du poliovirus sauvage « urgence de santé publique de portée internationale », et formulé des recommandations temporaires en vue de réduire la propagation internationale du poliovirus sauvage et ce, à compter du 5 mai 2014.
  • Résistance aux antimicrobiens : étant donné que la résistance de plus en plus fréquente aux antimicrobiens risque de compromettre l’efficacité à long terme des mesures de santé publique contre de nombreuses maladies infectieuses, et compte tenu des coûts importants qu’elle entraîne du point de vue de l’économie et de l’économie de la santé, ce rapport met en évidence les mesures mises en place et la nécessité de continuer à agir au niveau mondial. Un rapport de situation sur la mise en œuvre du Plan d’action stratégique européen sur la résistance aux antibiotiques 2011-2020 sera présenté au CR64.

À propos de l’Assemblée mondiale de la santé

L’Assemblée mondiale de la santé est l’organe décisionnel suprême de l’OMS. Ses principales fonctions consistent à déterminer les politiques de l’Organisation, à nommer le directeur général, à superviser les politiques financières et à examiner et approuver le projet de budget programme. L’Assemblée de la santé se réunit tous les ans à Genève.