Symposium européen sur le vieillissement en bonne santé des communautés roms

Pécs (Hongrie), 27-29 octobre 2014

L’école de médecine de l’université de Pécs, en partenariat avec l’OMS/Europe et en coordination avec le bureau de pays de l’OMS en Hongrie, va organiser un symposium européen intitulé « Le vieillissement en bonne santé des communautés roms : facilitateurs, réalités et perspectives ».

Objectif

Ce symposium a pour vocation d’être un forum scientifique au sein duquel les participants pourront se faire part mutuellement de leurs expériences en matière de promotion de la santé des populations roms au niveau des communautés. Les débats auront lieu dans le contexte :
  • du nouveau cadre politique européen de la santé et du bien-être, Santé 2020, en général, et, en particulier, de l’un de ses principaux objectifs stratégiques, la lutte contre les inégalités en matière de santé ;
  • du partenariat européen d’innovation pour un vieillissement actif et en bonne santé de la Commission européenne.
Il sera tenu compte des conclusions de ces débats pour la conception de politiques en faveur d’environnements « seniors admis » en Europe, un projet conjoint de l’OMS/Europe et de la Commission européenne.

Pendant ce symposium, les participants se rendront au centre de santé Ormánság et rencontreront les représentants de communautés de Roms locales. Ce centre est situé dans le sud-ouest de la Hongrie, où les Roms sont en majorité dans plusieurs endroits.

Le symposium est parrainé par le secrétariat des affaires sociales et de l’inclusion sociale de l’État hongrois, au sein du ministère des Ressources humaines.

Contexte

Dans l’ensemble de la Région européenne de l’OMS, la plupart des Roms sont confrontés à des inégalités flagrantes dans le domaine de la santé et des soins de santé. Il est attesté que les Roms sont en moins bonne santé et présentent des pourcentages de morbidité et de mortalité plus élevés que les populations majoritaires. Il a été établi que la pauvreté, la ségrégation et les obstacles à la communication étaient les principaux facteurs empêchant les Roms d’avoir un accès équitable aux soins de santé et de voir respecter leur droit à la santé. On observe cette situation à la fois chez des individus et au sein de communautés.