L’automédication et le rôle des pharmaciens : venez discuter sur Twitter de la résistance aux antibiotiques

Des experts de l’OMS/Europe et de ses partenaires répondront à vos questions sur la résistance aux antibiotiques lors d’un entretien en direct organisé sur Twitter le 18 novembre 2014, de 13 à 14 heures (heure de Paris) (de midi à 13 heures TU/GMT).

Cet entretien s’inscrit dans le cadre des activités menées au niveau mondial, et également dans la Région européenne de l’OMS, afin de souligner l’importance de l’utilisation prudente des antibiotiques et de célébrer la Journée européenne d’information sur les antibiotiques (EAAD, pour « European Antibiotic Awareness Day »).

Il sera animé conjointement par des experts de l’OMS/Europe, du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), de la Direction générale de la santé et des consommateurs de la Commission européenne, de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et de l’Agence européenne des médicaments (EMA).

En 2014, la Journée européenne d’information sur les antibiotiques se concentre particulièrement sur le rôle influent des pharmaciens dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques, dans le cadre plus général des dangers de l’automédication et de l’importance d’obtenir un diagnostic médical approprié avant de prendre des antibiotiques.

Comment envoyer vos questions ?

Envoyez vos questions sous la forme de tweets à @WHO_Europe (en anglais) ou à @WHO_Europe_RU (en russe), en utilisant le hashtag #EAAD.

S’il vous est impossible de participer à la discussion en direct, vous pourrez toujours poser vos questions aux experts sur la page Facebook de l’OMS/Europe.

Contexte

Les médicaments antibactériens, également appelés antibiotiques, sont utilisés afin de prévenir et de traiter les infections bactériennes telles que la tuberculose ainsi que les infections de la circulation sanguine, des plaies, des voies respiratoires et sexuellement transmissibles. Leur utilisation exagérée, abusive ou insuffisante a suscité l’accroissement de la résistance à ces médicaments.

L’utilisation exagérée et abusive d’antibiotiques en médecine humaine et vétérinaire, ainsi que dans l’industrie alimentaire, peut accélérer l’émergence de gènes et de bactéries résistants qui constituent une menace pour la santé humaine.

La résistance aux antibiotiques, en particulier en ce qui concerne les infections nosocomiales, est un problème de santé publique qui gagne en priorité. Comme on ne prévoit pas la commercialisation de nouveaux antibiotiques dans un avenir suffisamment proche, et il s’agit là d’une des raisons principales, il est par conséquent essentiel de préserver l’efficacité des médicaments existants.