Les petits pays aux avant-postes de l’approche pangouvernementale en faveur de la santé

Soldeu (Andorre), 2 et 3 juillet 2015

La souplesse institutionnelle et la cohésion sociale qui caractérisent les petits pays peuvent inspirer et améliorer l'élaboration des politiques de santé. Des représentants de huit pays de la Région européenne de l'OMS comptant moins de 1 million d'habitants participeront les 2 et 3 juillet 2015 à la deuxième réunion de haut niveau des petits pays organisée à Soldeu (Andorre). 

Il s'agira d'examiner les progrès et les défis à relever concernant l'alignement des politique des petits pays sur le cadre politique Santé 2020, et de veiller à ce que l'approche portant sur toute la durée de la vie soit prioritaire dans l'élaboration des politiques comme dans le processus décisionnel. La réunion s'appuiera sur les accords conclus lors de la première réunion de haut niveau des petits pays, qui s'est tenue à Saint-Marin en juillet 2014. 

En coordination avec l'OMS/Europe, l'ordre du jour prévoit des séances d'information technique, des tables rondes et des exposés.

Résultats de la réunion

La réunion de cette année doit notamment aboutir aux résultats suivants : 

  • dresser un bilan de la mise en œuvre de Santé 2020 dans la Région européenne de l'OMS et de l'application des recommandations formulées dans l'Étude sur les déterminants sociaux de la santé et la fracture sanitaire dans la Région européenne de l'OMS ;
  • fournir une vue d'ensemble des réformes des soins de santé et du financement de la santé dans les pays participants, et apporter des suggestions en vue d'élaborer un plan d'action ;
  • relever les défis liés à la collecte de données et d'informations sanitaires dans les pays peu peuplés moyennant la prise de mesures concrètes, notamment le suivi des indicateurs de Santé 2020 ;
  • rédiger et finaliser la Déclaration d'Andorre sur la promotion de la santé et la prévention des maladies tout au long de la vie, à présenter lors de la conférence ministérielle de Minsk (Bélarus) ;
  • constituer, dans les petits pays, une masse critique de professionnels des médias pour traiter des déterminants sociaux de la santé et des inégalités de santé ;
  • présenter les thèmes de la troisième réunion de haut niveau des petits pays, qui sera accueillie en 2016 par la Principauté de Monaco.

Les huit pays comptant moins de 1 million d'habitants sont les suivants : Andorre, Chypre, Islande, Luxembourg, Malte, Monaco, Monténégro et Saint-Marin.