Réunion sous-régionale sur l’intensification de la mise en œuvre de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac dans les pays d’Europe du Sud-Est

Tirana (Albanie), 18-20 novembre 2015

La charge des maladies non transmissibles constitue l'un des principaux défis sanitaires auxquels sont confrontés les pays d'Europe du Sud-Est. L'application intégrale de la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac, déjà ratifiée par tous les pays de la sous-région, revêt d'ailleurs un aspect important à cet égard. Bien que dix années se soient écoulées depuis l'entrée en vigueur du traité (en 2005), la mise en œuvre de ses dispositions demeure relativement limitée pour plusieurs raisons.

Amplifier la mise en œuvre de la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac et des mesures MPOWER

Le soutien stratégique apporté aux pays d'Europe du Sud-Est dans la lutte contre le tabagisme sera renforcé ces prochaines années, notamment en vue d'amplifier la mise en œuvre de la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac et des mesures MPOWER. Afin d'entamer ce processus, une réunion sous-régionale sera organisée du 18 au 20 novembre 2015 à Tirana (Albanie) pour examiner la situation actuelle en matière de la lutte antitabac dans les pays d'Europe du Sud-Est, et convenir d'un plan d'activités. Des délégués des pays membres du Réseau-santé de l'Europe du Sud-Est, plus la Slovénie, des représentants de la Convention-cadre pour la lutte antitabac et de l'OMS, ainsi que des consultants internationaux participeront à cet événement.

En vue de faciliter l'application intégrale de la convention-cadre, l'OMS a mis en place l'initiative MPOWER. Celle-ci soutient la mise en œuvre d'interventions efficaces dans les pays afin de réduire la demande de tabac (en vertu de la convention-cadre de l'OMS.) Les six mesures de MPOWER sont les suivantes :

  • surveiller la consommation de tabac et les politiques de prévention ;
  • protéger la population contre la fumée du tabac ;
  • offrir une aide au sevrage tabagique ;
  • mettre en garde contre les méfaits du tabac ; 
  • appliquer des restrictions concernant la publicité en faveur du tabac, la promotion et le parrainage ;
  • augmenter les taxes sur le tabac.

Dire adieu pour toujours au tabac

La Déclaration d'Achgabat sur la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles dans le contexte de Santé 2020 (2013) affirme l'engagement des pays européens à œuvrer en faveur de l'application intégrale de la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac dans la Région et à atteindre, d'ici 2025, la cible volontaire mondiale en matière de consommation de tabac. La Feuille de route reprenant les mesures en vue d'une meilleure mise en œuvre de la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac dans la Région européenne 2015-2025 : dire adieu pour toujours au tabac prévoit une Région européenne de l'OMS exempte de la morbidité, de la mortalité et de l'assuétude liées au tabac – en définitive, une Région où le tabac appartient au passé.

Contexte

Le Réseau-santé de l'Europe du Sud-Est est un forum politique et institutionnel mis en place par les gouvernements de l'Albanie, de la Bosnie-Herzégovine, de la Bulgarie, de la Croatie, de l'ex-République yougoslave de Macédoine, du Monténégro, de la République de Moldova, de la Roumanie et de la Serbie en vue de promouvoir la paix, la réconciliation et la santé dans la région. En 2011, Israël est devenu le 10e membre du Réseau. Dans le cadre d'un projet soutenu par le gouvernement norvégien, plusieurs activités de lutte antitabac ont été mises en œuvre en 2005-2006 dans tous les États membres du Réseau-santé de l'Europe du Sud-Est.