Vingt et unième Conférence des parties (COP21) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques

du 30 novembre au 11 décembre 2015, Paris (France)

La vingt et unième session annuelle de la Conférence des parties (COP21) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques se déroule du 30 novembre au 11 décembre 2015 au Bourget (Paris, France). La conférence vise principalement à parvenir à un accord juridiquement contraignant relatif au climat par toutes les nations du monde. Plus de 20 000 négociateurs examineront les objectifs de l'accord, les mesures d'atténuation (réduction des émissions de gaz à effet de serre) et d'adaptation, les mécanismes à l'appui du développement durable, les pertes et les dégâts, le financement, le transfert de technologies, le renforcement des capacités, la transparence, ainsi que la mise en œuvre et le respect des dispositions.

Les pays ont convenu d'énoncer leurs actions dans le cadre d'engagements, ou « contributions prévues déterminées au niveau national (INDC) », préalablement à la COP21. Jusqu'à présent, 168 INDC ont été présentées, couvrant 91 % des émissions mondiales.

L'OMS appelle les pays à protéger la santé des changements climatiques

L'OMS plaide en faveur d'un accord sur le changement climatique qui promeut les actions suivantes :

  • la prise de mesures solides et efficaces en vue de limiter le changement climatique et d'éviter des risques inacceptables pour la santé mondiale ;
  • un financement accru pour l'adaptation au changement climatique, notamment des mesures de santé publique visant à réduire les risques associés aux phénomènes météorologiques extrêmes, aux maladies infectieuses, à la diminution de l'approvisionnement en eau et à l'insécurité alimentaire ;
  • la mise en œuvre d'interventions visant à réduire les changements climatiques tout en améliorant la santé, notamment la diminution du nombre de décès imputables au cancer, aux maladies respiratoires et aux maladies cardiovasculaires, eux-mêmes causés par la pollution de l'air (actuellement, plus de 7 millions de personnes chaque année).

Afin de souligner l'importance du nouvel accord pour la santé publique mondiale, l'OMS participe à la conférence en tant qu'observatrice, et organise plusieurs événements à cette occasion.

Deux événements sont prévus par l'OMS/Europe en collaboration avec ses partenaires :

  • « Protéger la santé mondiale avec un réchauffement climatique de 2 °C : quels en sont les coûts ? », le 2 décembre 2015
  • « La santé au cœur de l'action climatique », avec la participation de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco, du ministre français de la Santé, de la Commission économique pour l'Europe des Nations Unies (CEE-ONU), de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), de l'Alliance pour la santé et l'environnement (HEAL) et bien d'autres, le 9 décembre 2015.