Consultation avec les organismes des Nations Unies et d’autres organisations internationales au sujet de la stratégie/plan d’action européens sur la santé des réfugiés et des migrants

Copenhague (Danemark), 14 avril 2016

L'OMS/Europe prépare actuellement une stratégie/plan d'action sur la santé des réfugiés et des migrants, accompagnée d'une résolution. En septembre 2016, ces documents, élaborés à la demande du Comité permanent du Comité régional (CPCR), seront, après consultations en ligne ou de visu, soumis à la 66e session du Comité régional de l'OMS pour l'Europe, où ils feront l'objet d'une discussion.  

Dans ce contexte, l'OMS/Europe organise une consultation avec les organismes des Nations Unies et d'autres organisations internationales s'occupant des migrations et de la santé.

Les principaux objectifs de cette consultation sont les suivants : 

  • présenter le projet de stratégie/plan d'action européen sur la santé des réfugiés et des migrants ;
  • discuter des activités de chacune des organisations internationales dans le domaine de la migration et de la santé en Région européenne ;
  • déterminer des objectifs communs et discuter de possibles synergies et initiatives conjointes afin de renforcer la collaboration entre les organismes des Nations Unies et d'autres organisations internationales pour soutenir la stratégie/plan d'action européen.

Généralités

Rien qu'en 2015, plus d'un million de réfugiés et de migrants sont arrivés en Europe, et l'on estime que plus de 3 700 personnes sont mortes ou ont été portées disparues en mer. En outre, plus de 2 millions de réfugiés et de migrants vivent en Turquie, pays qui accueille la plus importante population de réfugiés au monde. Selon les estimations, 73 millions de migrants se sont établis dans la Région européenne, où ils représentent 8 % de la population totale. À court, moyen et long terme, les migrations ont des répercussions pour la santé publique, tant pour les populations déplacées que pour les communautés hôtes dans leurs pays d'origine, de transit et de destination. La gestion des maladies transmissibles et non transmissibles, la santé mentale, la santé familiale et la santé de l'enfant, ainsi que l'information sanitaire, sont quelques-unes des questions à traiter.

Les 23 et 24 novembre 2015, la Réunion de haut niveau sur la santé des réfugiés et des migrants a été organisée à Rome par l'OMS/Europe en collaboration avec le ministère italien de la Santé, afin de discuter d'un cadre d'action commun pour répondre aux besoins sanitaires des réfugiés et des migrants et gérer les répercussions des migrations sur la santé publique. Parmi les participants à cette réunion, on comptait des représentants de 50 pays d'Afrique, de la Méditerranée orientale et d'Europe, ainsi que des experts des Régions Europe, Afrique et Méditerranée orientale de l'OMS et d'autres organismes des Nations Unies et organisations internationales. Les conclusions des débats sont publiées dans le document final, intitulé « Stepping up action on refugee and migrant health » (Intensification de l'action en faveur de la santé des migrants et des réfugiés). Lors de cette réunion, les pays européens ont convenu de mettre en place un cadre commun d'action et de discuter de l'importance du renforcement de la collaboration entre les organismes des Nations Unies et d'autres organisations internationales œuvrant dans le domaine des migrations et de la santé, comme en atteste le document final.