Réunion sur l’audit périnatal – un outil pour améliorer les soins de santé périnatale

WHO

Tachkent (Ouzbékistan), les 20 et 21 octobre 2016

Bien que d’excellents progrès aient été accomplis dans la Région européenne de l’OMS en vue d’améliorer la santé maternelle et infantile, le nombre de décès périnatals est encore très élevé dans de nombreux pays. Une analyse détaillée des cas de mortinaissance et de mortalité néonatale s’impose afin de trouver les meilleurs moyens de les éviter. La mise en place d’un système de classification normalisé doit aider les pays à faire le lien entre, d’une part, les mortinaissances et les décès néonatals et, d’autre part, les maladies et affections qui y contribuent chez les femmes enceintes, comme le diabète ou l’hypertension.

La prochaine étape consiste à définir les interventions nécessaires pour prévenir les décès à l’avenir, et à permettre les comparaisons au sein de différents contextes et entre ceux-ci. L’OMS a récemment publié de nouveaux outils montrant la voie à suivre pour les établissements de soins de santé et les pays : « The WHO application of ICD-10 to deaths during the perinatal period: ICD-PM » [L’application par l’OMS de la CIM-10 à la mortalité survenant pendant la période périnatale : CIM-MP] ; et « Making every baby count: audit and review of stillbirths and neonatal deaths » [Tous les bébés doivent compter : audit et évaluation des mortinaissances et de la mortalité néonatale].

Avec le soutien du ministère de la Santé de l’Ouzbékistan, l’OMS/Europe organise, les 20 et 21 octobre 2016 à Tachkent (Ouzbékistan), une réunion afin d’examiner l’audit périnatal comme moyen d’améliorer les soins de santé périnatale, en réponse aux demandes d’assistance technique formulées par plusieurs États membres en matière de réalisation d’audits dans ce domaine.

Les participants tireront des enseignements de l’expérience acquise au niveau mondial et dans les pays de la Région européenne en matière d’audits périnatals. L’événement est organisé en étroite collaboration avec le Siège de l’OMS et le centre collaborateur de l’OMS pour la recherche et la formation en santé maternelle et néonatale de Liverpool (Royaume-Uni). Il réunira plusieurs experts et principaux professionnels dans ce domaine du Kazakhstan, du Kirghizistan, de Lettonie, d’Ouzbékistan, de République de Moldova, du Tadjikistan, du Turkménistan et d’Ukraine, ainsi que des représentants des Nations Unies et d’autres organismes d’aide au développement.