Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 2016

14-20 novembre 2016

La Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques a pour but de mieux faire connaître le phénomène mondial de résistance aux antibiotiques et d’encourager le grand public, les personnels de santé et les décideurs à adopter les meilleures pratiques afin d’éviter l’apparition d’une résistance aux antibiotiques et que celle-ci ne continue à se propager. Cette deuxième édition se concentre sur les travailleurs de la santé et leur rôle crucial dans la défense des antibiotiques et de leur pouvoir thérapeutique.

Le thème général de la campagne – Antibiotiques : à manipuler avec précaution – exprime le message principal selon lequel les antibiotiques sont une ressource précieuse qu’il faut préserver. Ils doivent être utilisés pour traiter les infections bactériennes seulement lorsqu’ils sont prescrits par un professionnel de santé dûment autorisé à exercer. Un traitement antibiotique ne doit jamais être partagé entre plusieurs personnes et doit toujours être pris jusqu’au bout. Il ne faut pas mettre les antibiotiques de côté pour plus tard.

L’OMS/Europe répond à l’appel de l’Assemblée générale des Nations Unies en faveur d’une action immédiate contre la résistance aux antimicrobiens, et demande instamment à tous les pays de la Région européenne de participer à la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques. Comme la résistance des microbes aux antibiotiques ne connaît pas de frontières, cet événement offre l’occasion unique de se joindre à la communauté internationale dans la promotion de l’usage prudent des antibiotiques. La Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques s’inscrit dans la continuité, tout en en élargissant la portée, de la Journée européenne d’information sur les antibiotiques, une initiative européenne à laquelle participe l’OMS/Europe depuis 2012 et qui a été étendue aux pays non membres de l’Union européenne.

Un plan d’action mondial pour combattre le problème grandissant de la résistance aux antibiotiques et aux autres médicaments antimicrobiens a été approuvé à la Soixante-huitième Assemblée mondiale de la santé en mai 2015. Il fait suite au Plan d’action stratégique européen sur la résistance aux antibiotiques, adopté par les pays européens en 2011. L’un des principaux objectifs de ce plan est de faire mieux connaître et mieux comprendre la résistance aux antimicrobiens grâce à une action efficace de communication, d’éducation et de formation.