Contexte

7 avril 2017

La dépression représente un grand défi pour la santé dans la Région européenne de l’OMS, et constitue le thème central de la Journée mondiale de la santé 2017. Placée sous le slogan « Dépression : parlons-en », la campagne reconnaît que la dépression est une maladie traitable, et entend réagir au fait que, malgré cela, environ 50 % des cas de dépression majeure ne sont toujours pas traités. Les importants coûts personnels, sociaux et économiques, ainsi que la proportion élevée de personnes non traitées, et ce bien que des soins efficaces et peu onéreux soient disponibles, témoignent de la nécessité de relever ce défi.

Par exemple, depuis 2008, l’Angleterre a significativement développé la prestation de la thérapie par la parole fondée sur des bases factuelles et ciblant les personnes atteintes de dépression et d’anxiété, dans le cadre d’un vaste programme visant l’amélioration de l’accès aux thérapies psychologiques, et disponible à travers le Service national de santé. En 2012, le programme avait déjà traité plus de 1 million de personnes, parmi lesquelles 680 000 ont terminé le cycle complet du traitement. Comme on pouvait s’y attendre sur la base des données de la recherche réalisée dans ce domaine, les taux de guérison de ces 680 000 patients ont constamment dépassé les 45 %.

Le thème de la Journée mondiale de la santé 2017 a été annoncé le 10 octobre 2016, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale. Le site Web de la campagne contient de nombreuses références et informations.